Tours

Cancer du poumon : le CHU lance une étude auprès des fumeurs

Ceux qui ont arrêté sont aussi concernés.

Communiqué du CHRU de Tours :

Le cancer pulmonaire est un des cancers les plus fréquents. Les traitements sont lourds et longs, ce d’autant que  le  diagnostic est fait alors que la maladie a évolué de manière silencieuse pendant plusieurs mois ou années. Plus le cancer est pris en charge précocément, meilleur est le pronostic. C’est tout l’intérêt d’un dépistage. Une étude américaine montre que le scanner thoracique réalisé annuellement chez les patients les plus à risque de cancer pulmonaire pourrait être intéressant pour ce dépistage, mais le coût de cette démarche est actuellement un frein pour son utilisation dans cette indication en France.

De nouvelles études doivent être menées pour affiner ces résultats. Une étude est réalisée en ce moment même au niveau national, et en particulier en Indre-et-Loire, pour le dépistage du cancer pulmonaire. Elle se déroule en deux étapes : la réalisation annuelle pendant 3 ans d’un scanner thoracique et la recherche dans le sang de cellules tumorales par une méthode très sensible. Cela pourrait permettre de dépister plus précocément un cancer broncho-pulmonaire avant l’apparition des symptômes.

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont besoin de la participation de la population tourangelle. Ils cherchent à recruter des personnes  correspondant aux critères suivants : âgées de plus de 55 ans et ayant fumé (ou fumant encore) sur une période de 20 ans.

L’équipe proposera à ses volontaires de réaliser des explorations fonctionnelles respiratoires pour selectionner les personnes les plus à risque.

Les personnes intéressées doivent contacter le service de pneumologie du CHRU de Tours : 02 47 47 98 31 ou recherche-pneumologie@chu-tours.fr et www.projet-air.org.