Tours

L'AG-spectacle de la Mission Locale de Touraine

C'était au Temps Machine de Joué-lès-Tours.

L'actualité est faite de coïncidences... Ce mardi, pendant que le Sénat et sa majorité de droite votaient une version remaniée de la loi Travail condamnant la Garantie Jeunes, l'élu Les Républicains de Tours Thibault Coulon, président de la Mission Locale de Touraine, évoquait son bon bilan dans le département, 10 mois après la naissance de ce dispositif d'accompagnement renforcé de jeunes en difficulté dans le cadre de leur entrée sur le marché du travail. La théorie et la pratique (précisons que l'Assemblée Nationale aura le dernier mot sur le texte et qu'elle devrait annuler cette décision des élus du Palais du Luxembourg).

L'élu s'est exprimé longuement lors de l'Assemblée Générale de la Mission Locale qui, pour ses 20 ans, a rempli la grande salle du Temps Machine de Joué-lès-Tours en optant pour une réunion évidemment bourrée de chiffres et de rapports redondants qu'elle a essayé de dynamiser avec quelques chansons (dont une reprise d'Hello d'Adele plutôt convaincante en ouverture par une jeune femme prénommée Aurélie) ou des questions loufoques de comédiens entre deux discours.

De plus, cette AG a permis d'apprendre qu'en 2015, 6 400 jeunes avaient été soutenus par la Mission Locale, 50% étant originaires de Tours mais le territoire d'action de la structure s'étend jusqu'au Nord-Est du département (86 communes). Si les jeunes (étudiants ou à la recherche d'un emploi) peuvent pousser la porte jusqu'à 25 ans, c'est surtout les 18-25 ans qui sont accompagnés, avec une petite majorité d'hommes. Objectif : "les aider a acquérir de l'autonomie." 3 000 contrats ont été signés l'an dernier, les 3/4 en CDD ou intérim (preuve que l'emploi des jeunes reste précaire, mais 25% de CDI c'est quand même conséquent comparé au marché global).

La réunion a également permis de rappeler le déménagement de l'antenne de la Misison Locale de Tours de Giraudeau vers la Rue de la Préfecture suite, justement, à la mise en place des ateliers de la Garantie Jeunes en septembre dernier. Les partenariats avec des entreprises (comme un grand magasin de jouets) ou des associations comme l'AJH (pour le logement) et Culture du Coeur (pour des ateliers) ont par ailleurs été mis en avant.