Tours

Emmanuel Denis – Tours Hockey Club : le match

L’enjeu : le terrain synthétique de Rochepinard.

L’élu écologiste Emmanuel Denis avait prévu son coup. Un an après avoir organisé un match de hockey dans les rues du centre-ville de Tours pour critiquer l’investissement de 700 000€ pour l’aménagement d’un terrain synthétique à Rochepinard, il a voulu cette fois aller symboliquement « jeter l’argent par les fenêtres » sur le terrain lui-même avec Javotte, la mascotte politique délurée de la ville. Lui en James Bond, elle en Marianne, les voilà à poser dans le but du terrain bleu pétant… un soir d’entraînement, donc quand les sportifs sont prêts à entrer en piste. L’occasion d’échanger les points de vue sur cet équipement.

Emmanuel Denis : « on avait raison. Ce terrain n’attire personne alors qu’il pourrait également servir pour jouer au foot comme cela a été fait à Mer dans le Loir-et-Cher. De plus il n’est pas accessible en transports en commun alors qu’il aurait pu être aménagé tout près d’une ligne de bus à St Avertin. Tour(s)Plus ne l’a d’ailleurs toujours pas inauguré, ils en ont honte et se renvoient les responsabilités. On cherche de l’argent mais on l’utilise pour un truc qui sert à 80 licenciés pour 7 matchs par an où il y a très peu de supporters. Je n’ai rien contre le hockey mais je pense qu’il y a d’autres priorités. »

Un entraîneur du Tours Hockey Club : « ici il y a trois entraînements par semaine, le mercredi, le vendredi et le samedi. Notre terrain avait vraiment besoin d’être rénové, d’ailleurs depuis nous avons de meilleurs résultats. Ici, il y a déjà les installations nécessaires notamment pour l’arrosage qui est obligatoire avant de jouer. L’eau est drainée, une partie est recyclée, c’est écologique. A St Avertin cela aurait coûté encore plus cher. Et puis le terrain est aussi utilisé par le foot scolaire. Le 1er et 2 juillet nous allons accueillir une centaine d’enfants de La Riche pour leur faire découvrir le hockey.  L’inauguration devrait bientôt avoir lieu. Elle était prévue en avril mais ils attendent la pose de l’éclairage. »

On attend maintenant le débat Emmanuel Denis – Denis Schwok sur le circuit « Nascar », que le conseiller municipal EELV ne digère toujours pas : « en 2015 les courses étaient déficitaires de 100 000€. C’est la 5ème année et personne n’en parle. Quelles sont les retombées réelles ? Et puis on nous parle de cours de conduite écolo : comment peut-on faire ça sur un circuit dédié à la vitesse ? » Et dès samedi, il espère mettre un nouveau combat à la Une en organisant la 3ème édition de ses Lascars d’Or en centre-ville, manifestation décalée visant à mettre au jour les incohérences des politiques.

O.C.