Tours

Une salle de sport adaptée à tous aux Deux-Lions

Le projet de deux étudiants pour aider personnes malades ou handicapées à maintenir une activité physique.

Thomas Soulié et Claire Longomba s’apprêtent à passer un été studieux alors qu’ils viennent tout juste de terminer leurs études. Les deux jeunes de 24 ans ont pour ambition d’ouvrir d’ici la fin de l’année un club de sport pas tout à fait comme les autres dans le quartier des Deux-Lions de Tours (de quoi le dynamiser un peu), une salle pensée en priorité pour des personnes souffrant de différentes pathologies ou de handicaps.

« Au fur et à mesure de mes stages, je me suis rendu compte que la plupart des personnes prises en charge dans les structures y étaient très bien suivies mais livrées à elles-mêmes après leur sortie ce qui fait qu’on les retrouvait rapidement dans le même état et elles retournaient dans les centres » déplore Thomas, d’origine toulousaine et qui a suivi un cursus en activité physique et santé adaptée (licence et master) au Mans et à Tours. « C’est mauvais et profitable à personne » estime ce grand sportif (rugbymen à l’US Tours tandis que Claire est basketteuse au CEST), qui ambitionne donc de créer une sorte de centre de rééducation permanent permettant un suivi au quotidien des personnes à la santé fragile.

Avec trois camarades d’école (Thomas, Alexis, Abdel), les deux jeunes ont ficelé leur dossier ces derniers mois et sont repartis avec le 3ème prix du dernier concours régional Créa Campus (doté de 500€). Un bon coup d’accélérateur qui leur permet aujourd’hui d’avoir de bons arguments lors de leurs rendez-vous avec les banques (ils sont également soutenus par un parrain, Daniel Gouvin) : « on a déjà trouvé un local de 375m² près de Pôle Emploi et on cherche maintenant le financement pour les machines et les travaux » détaille Thomas. Un matériel forcément adapté permettant par exemple une utilisation par des personnes en fauteuil roulant ou amputées.

L’ouverture de Melting Forme est prévue du lundi au vendredi de 6h à 21h30 (9h-19h le samedi) avec une présence permanente d’une voire deux personnes pour accompagner les sportifs : « on ne va pas lâcher les personnes comme ça, nous seront constamment avec elles avec un accompagnement individualisé, des cours collectifs avec quinze personnes maximum voire six pour certaines pathologies. Ce que l’on veut aussi c’est créer un espace détente et de convivialité pour créer du lien social vu que ce sont des gens qui ont tendance à se replier sur eux. » Un diététicien travaillera également avec la salle pour proposer des bilans, en attendant une éventuelle collaboration avec d’autres professionnels de santé (kinés…).

Si les cours auront des horaires prédéfinis, l’accès à la salle sera libre et illimité avec des abonnements compris entre 35 et 60€ par mois (les fondateurs du projet espèrent trouver un accord avec des mutuelles pour qu’ils puissent être pris en charge, ce qui se fait déjà dans d’autres villes en attendant que la sécurité sociale s’investisse dans ce type de soins, ce que la législation devrait prévoir). Des tarifs réduits seront proposés aux étudiants ou demandeurs d’emploi. Des événements ponctuels comme des conférences sont envisagés comme des conseils pour faire du sport avec une pompe à insuline.

Un concept qui ne s’adresse pas seulement aux personnes malades ou handicapées : « on pense aussi aux salariés des Deux-Lions devant un bureau toute la journée et qui auraient des problèmes de dos. Nous pourrions les aider à avoir une activité physique adaptée. »

Olivier COLLET