Tours

Plus de 3 000 visiteurs au salon Tou(r)s pour l'Emploi

Et plus de 900 offres recensées.

La petite phrase du jour est venue de la bouche du préfet d'Indre-et-Loire Louis Le Franc : "je préfère voir les jeunes ici que dans les manifestations..." Il parlait depuis l'Hôtel de Ville de Tours, en effet rempli de jeunes venus visiter le 3ème salon Tou(r)s pour l'Emploi (enfin, le 1er avec ce nom là, le troisième depuis 2014) regroupant 60 entreprises, 27 organismes de formation et 13 stands plus institutionnels (armés, gendarmerie...) tous avec des offres d'emploi concrètes à proposer en Indre-et-Loire, car c'était la condition sine qua non pour participer et avoir son stand gratuit.

Le résultat : alors qu'il y avait eu 600 offres disponibles en juin 2015, on approchait les 900 ce 1er juin selon Pôle Emploi, sachant que les entreprises se sont également engagées à faire un retour auprès des organisateurs sur les contacts noués à l'issue de l'événement, et de plus elles promettent de répondres à TOUTES les candidatures pour ne pas décourager les porteurs de CV.

Parmi celles qui étaient présentes : TLD de Sorigny qui recherche des postes pour fabriquer ses tracteurs pour avions sur un site en pleine croissance mais aussi des postes administratifs et des profils polyglotes dans cette "PME internationale" de 1 500 salariés. ST Microelectronics, la SNCF, Keolis, Leclerc... ont également proposé des offres, en CDD ou CDI, ou souvent aussi en apprentissage, qui semble séduire pas mal d'employeurs désireux ensuite d'embaucher les jeunes qu'ils ont formés. Dans le secteur des services à la personne on recrute également, pour des remplacements ou des postes à plus long terme, avec la possibilité de faire valider ses acquis mais avec une mise en garde : le métier est difficile.

Au total, plus de 3 000 visiteurs ont déambulé dans les allées ou participé aux conférences (dont celle de la sportive tourangelle Muriel Hermine, marraine de la journée ou sur les métiers de la sécurité, secteur en plein essor avec un doublement des offres d'emploi ces derniers mois).

L'événement va se poursuivre mais, de la part de la préfecture comme de l'adjoint au maire chargé du dossier Thibault Coulon, on souhaite amplifier encore la mobilisation avec pourquoi pas des événements plus réguliers et thématiques ou alors délocalisés dans un site plus grand (Vinci ? Parc Expo ?) afin d'accueillir plus d'exposants et de public. "L'essentiel c'est de créer de belles rencontres... Même si il y a beaucoup de curieux. Ce ne sont pas forcément les chômeurs de longue durée qui sont là" a-t-on entendu pendant les discours. L'Indre-et-Loire compte plus de 50 000 inscrits à Pôle Emploi.

O.C.