Tours

La Tour Lumière se dévoile

Visite guidée de la première tour ronde de Tours, sur les bords du Cher.

Après les tours des Fontaines, du Sanitas, le Beffroi, le carrefour de Verdun ou les Rives du Cher, Tours parie de nouveau sur la tour d’habitation et c’est cette fois le quartier des Deux-Lions qui accueille cette construction à l’architecture particulièrement novatrice pour la ville : elle est ronde. Baptisée Tour Lumière, et même si le chantier n’est pas encore achevé, elle n’a pas mis bien longtemps pour s’élever dans le ciel, culminant aujourd’hui à 50m de hauteur avec une vue imprenable sur le Cher, Tours Sud, la Gloriette... Le tout à environ 10 minutes du tram et de l’Heure Tranquille.

Réalisée par SNI Grand Ouest, « plus grand bailleur de France », elle fait 19 étages (dont deux de parking en sous-sol) et comporte 89 appartements qui seront soit vendus, soit proposés à la location, les plus chers étant évidemment ceux situés sur les derniers étages et accessibles autour de 500 000€. Auto définie par son créateur Jacques Ferrier comme « un véritable signal urbain » la Tour Lumière est composée de T2 de 42m², de 3 pièces de 63m² ou 79m² et des T4 de 110m². Du 1er au 11ème étage, 66 appartements seront à louer et 23 autres proposés à la vente à partir du 12ème étage.

Concernant le prix des loyers, les plus faibles seront d’environ 475€€, pour monter jusqu’à 650€ pour 15 T3. Pour les appartements à la vente, les prix débutent à 146 000€ ce qui est assez élevé pour la ville de Tours, d’où le statut assumé de « résidence de standing ». Un appartement témoin décoré est d’ores et déjà disponible pour des visites (il est un peu biscornu). Bien que la Tour Lumière n’ait pas spécifiquement été construite avec des matériaux écologiques, le groupe SNI assure que les logements seront garantis avec « un niveau de haute performance énergétique ». Les premiers emménagements sont annoncés pour la fin de l’année.

O.C. / Photos : Delphine NIVELET