Tours

Qui parle le plus au conseil municipal de Tours ?

Nous avons sorti le chronomètre.

Ce lundi soir, la réunion du conseil municipal de Tours a duré plus de 4h (pour les plus courageux. Dans le public, nombre de spectateurs sont partis bien avant la fin, y compris les jeunes du parti Les Républicains qui ont tout de même pris soin de faire quelques selfies).

Nous, on a attendu jusqu'à la délibération 32 (le plan de prévention des risques d'inondations) avec un chronomètre à portée de main pour voir quels étaient les élus qui prenaient la parole le plus longtemps et le plus souvent. Une démarche qui nous a été inspirée par le dernier conseil sur le budget, terriblement long avec des interventions dépassant le quart d'heure, et la bonne idée du mouvement Nuit Debout ou des AG contre la loi Travail : 2 à 3 minutes de discours, maxi. Dans nos décomptes, nous avons seulement pris les questions et les réponses à l'issue de la présentation des délibérations (même si certaines d'entre elles mériteraient d'être simplifiées, n'oublions pas que le conseil est retransmis sur le net, donc en théorie accessible à tous, mais il faut parfois être ,technocrate pour suivre...).

Alors, évidemment, le maire Serge Babary est celui qui prend le plus souvent la parole, pour répondre aux différentes questions et attaques. Sur 14 interventions, il n'a jamais dépassé les 3 minutes, oscillant souvent entre 60 et 90 secondes pour un total de 23 minutes.

Parmi les adjoints, la palme revient à Christophe Bouchet (tourisme) qui a atteint les 5 minutes  mais il a été égalé par Nadia Hamoudi (groupe d'opposition Tours 2020) et presque rejoint par la communiste Josette Blanchet (4 minutes 30 max, 10 minutes 30 au total, autant que Mr Bouchet en 4 prises de parole). Parmi les voix que l'on entend souvent dans l'opposition : Emmanuel Denis (EELV) avec 7 interventions dont 4 minutes dès l'entrée du conseil, 15 minutes 30 au total. Pour les communistes, Pierre Texier s'est exprimé 8 fois en 13 minutes 30 (souvent autour de 2 minutes, plutôt court eu égard à ses habitudes).

Chez les socialistes, Monique Maupuy est concise (pas plus d'une minute et 3 prises de parole), Nicolas Gautreau un peu moins (jusqu'à 2 minutes 30, 6'30'' au total en 4 fois) et pour Cécile Jonathan, virulente, record à 3 minutes 30, 3 interventions de plus de deux minutes également.

Concernant les adjoints, si Françoise Amiot fait souvent long en présentation de délibération, elle répond de manière plus synthétique, en une minute environ. Xavier Dateu, en pleine forme et pas avare de petites phrases, a deux fois eu besoin de deux minutes pour répondre à l'opposition. Enfin, on n'a pas beaucoup entendu le FN : trois prises de parole à deux et environ 5 minutes. Habituel chez les frontistes. Conclusion : avec un ordre du jour sans grand enjeu, ce conseil municipal tourangeau a été long mais sans abus en terme de timing, car évidemment il est parfois nécessaire de prendre son temps pour argumenter. D'expérience, ils ne sont pas tous comme ça.

Olivier COLLET