Tours

A quoi ressemblera Vitiloire 2016 ?

166 exposants dont 141 vignerons s’installeront en centre-ville les 28 et 29 mai.

14ème édition de Vitiloire cette année à Tours, deux jours pour découvrir les vins du Val de Loire au travers de leurs 79 appellations, le 29 mai au soir les amateurs risquent donc d’avoir une cave bien fournie (20% des 141 vignerons sont de nouveaux exposants). Bref, on met de côté un instant les dramatiques gelées qui ont fait tant de mal au vignoble il y a dix jours et on pense plutôt à cet événement gastronomique qui incite aux accords mets et vins (avec modération).

Du côté de la ville de Tours, pas question de changer une recette qui gagne (35 000 visiteurs attendus, l’an dernier 7% venaient de Paris), ce qui n’empêche pas de l’assaisonner un peu différemment. Donc, il y aura toujours des vignerons sur le Boulevard Heurteuloup, Place de la Gare et dans le jardin de la Préfecture, on pourra aussi se restaurer autour de la fontaine ou sous les arbres, la partie Nord du Boulevard Heurteuloup restera fermée à la circulation, les masters class de chefs, les randos et les ateliers autour du vin animeront la journée…

Mais pour 2016 il y a tout de même une nouveauté : une partie des jardins privés du préfet sera ouverte au public pour accueillir un espace de dégustation de produits locaux par le traiteur François Chevallier et le bar des vieux millésimes qui avait fait sensation en 2015 avec ses bouteilles des années 70 (cette fois il ne sera plus géré par des étudiants mais par les Belles Caves). Déjà l’an dernier, la ville avait voulu profiter de cet espace. Ce qui n’avait alors pas été possible dans le contexte post-attentats de janvier le devient en plein état d’urgence et l’ensemble sera aux couleurs de la Cité Internationale de la Gastronomie.

Un peu plus haut on parlait des chefs et de leurs démonstrations. La bonne idée c’est d’avoir invité un cuisinier de restauration scolaire, en l’occurrence celui qui officie au collège de Bléré. Sébastien Brun confectionnera un petit burger de cou de dinde avec un bonbon au fromage de chèvre, déjà approuvés par ses 600 demi-pensionnaires. A ses côtés, on verra passer les élèves du lycée Albert Bayet, Hervé Chardonneau du Casse-Cailloux de Tours, David Beguin de La Galerie B de Loches ou encore Yoann Bourdais du restaurant Le XII de Luynes pour des recettes autour du safran, des asperges voire de l’anguille de Loire.

Présent dans tous les événements de la ville en cette année autoproclamée « du partage », St Martin viendra aussi trinquer à Vitiloire via une expo sur les grilles du jardin de la préfecture (dès le dimanche 15 mai et jusqu’en juillet). Concernant les ateliers œnologiques, on note celui qui vous apprendra à marier le ste-maure-de-touraine et les rillons aux vins, sans oublier un cours pour les enfants (comptez 30 à 45 minutes, pour des groupes de maxi 15 personnes et tout ça animé par Dominique Weyland, agronome œnologue). On a évoqué les randonnées plus haut (à vélo ou à pied, depuis l’Office du Tourisme), on signale en un mot qu’il sera encore possible de se faire livrer ou porter ses bouteilles lourdes et on concluit avec le tournant « déco » de Vitiloire : il y aura 5 barriques transformées en mange-debout à gagner le samedi ou le dimanche. Un gros tonneau dans votre salon ou sur la terrasse, classe non ?

Olivier COLLET

Tout le programme sur www.vitiloire.tours.fr

Sur la photo : les élus Céline Ballesteros et Christophe Bouchet, le président de la Cité de la Gastronomie Emmanuel Hervé, le chef du Casse-Cailloux Hervé Chardonneau et Sébastien Brun du collège de Bléré.