Tours

Loi Travail : les syndicats dénoncent des violences policières à Tours

Les policiers ont affronté les manifestants jeudi soir Place Anatole France.

La dispersion de la manifestation contre la loi Travail qui a réuni entre 3 et 4 000 personnes ce jeudi à Tours ne s'est pas passée dans le calme. Comme ils l'avaient déjà fait à plusieurs reprises, les jeunes en tête du cortège ont voulu prolonger le mouvement Place Anatole France avec quelques syndicalistes mais les policiers n'étaient pas de cet avis et ont employé la méthode forte pour rouvrir la circulation aux voitures et au tram, faisant notamment usage de leurs matraques. Ce vendredi, l'inersyndicale condamne ces pratiques dans un communiqué que nous reproduisons (avec ses fautes) :

"A l'issue de la manifestation contre la loi travail du 28 avril, 150 manifestant-e-s (étudiant-e-s, lycéen-nes, salarié-e-s) ont occupé pacifiquement la place Anatole France, à Tours. Vers 18h, sur ordre direct du préfet, les forces de police sont intervenus afin de dégagé les voies de circulation.

A cet effet, elles ont fait usage disproportionnée de la force, matraquant violement plusieurs manifestant-e-s qui, a aucun moment, n'ont fait acte de violence.

Les organisations syndicale dénoncent fermement ces pratiques policières qui instaurent un climat de violence dans un mouvement de contestation de la loi travail qui s'inscrit dans la durée et dans la détermination.

Les organisations syndicales départementales réaffirment leur solidarité avec les victimes de ce genre de pratiques."

 

Photo : blog Demain le Grand Soir.