Tours

Les motards en colère envahissent la Place Jean Jaurès

Ils étaient 300 à manifester samedi à Tours.

Alors que la section tourangelle de la Fédération Française des Motards en Colère compte environ 150 membres, ils étaient le double à se mobiliser ce samedi à Tours afin de dénoncer la mise en place d'un contrôle technique pour les motos lors de la revente des véhicules. Partis du parc des expositions vers midi, ils ont bloqué la Place Jean Jaurès jusqu'à 14h. Un "pique-nique" revendicatif avec les voisins du Loir-et-Cher en attendant une nouvelle manifestation à Bourges ce dimanche "on devrait être une centaine de Tourangeaux à participer" explique Jean-Claude, motard depuis près de 35 ans : "on a choisi cette ville et cette date à cause du Printemps de Bourges et de la présence des médias."

Car même si ce n'est pas la première fois que les motards se mobilisent contre ce projet, jusqu'ici, le relais médiatique a été peu important en dehors des organes de presse locaux : "c'est parce que les Parisiens ne s'étaient pas encore mobilisés" explique encore Jean-Claude, venu de Larçay. Selon lui, la mesure est absurde : "les accidents de motos sont surtout la cause de défaillances humaines ou d'un mauvais entretien des routes. Il vaudrait mieux mettre des moyens dans la prévention ou la rénovation en utilisant l'argent des radars."

Un contrôle technique ne pourrait-il pas être utile alors qu'il existe déjà pour les voitures ? "Celui-ci serait seulement visuel et concernerait la taille de la plaque d'immatriculation ou le pot d'échappement, ce n'est pas ça qui entraîne des accidents." Ne permetrait-il pas d'éviter que les véhicules soient trafiqués ? "Non, on pourrait les remettre en état avant la vente et les remodifier juste après, ça ne changerait rien."

A voir ci-dessous, les photos de la mobilisation avec notamment une action devant la permanence du parti Les Républicains sur le Boulevard Heurteuloup...

O.C.