Tours

Julie Moralles : « je fais The Voice pour le challenge »

La Tourangelle, chanteuse du groupe Doclap, participe aux battles de l’émission de TF1 samedi soir.

Elle chante avec son papa depuis toute petite mais ça ne fait que deux ans qu’elle est à fond dans la musique. A 28 ans, Julie Moralles fait aujourd’hui partie des Tourangelles que certains reconnaissent dans la rue. Le samedi 27 février, la France entière l’a vue en prime time sur TF1, dans The Voice, une émission de découvertes de talents musicaux qui rassemble souvent 7 millions de personnes devant le petit écran. Ce soir-là, lors des auditions à l’aveugle, la jeune femme a chanté Enjoy The Silence de Depeche Mode et les 4 coachs de l’émission se sont retournés parce qu’ils ont adoré sa prestation. Mika, Zazie, Garou et Florent Pagny la voulaient tous dans leur équipe pour poursuivre l’aventure.

Avec sa voix pleine de caractère, puissante mais douce, ce n’est pas un hasard si Julie Moralles est aussi haut aujourd’hui. On peut tout de même parler de concours de circonstances, d’une succession de bonnes ondes. Native d’Amboise, elle est baignée dans le monde du cirque duquel toute sa famille est issue et fait preuve de ses talents sur le mat chinois ou lors de numéros de jonglage. Mais déjà, la musique faisait partie de son quotidien : « mon père est un musicien multifonctions : chanteur et guitariste, il fait partie du groupe Caravanne Swing qui fait des reprises et ses propres compositions. Il m’a initiée quand j’étais petite et plus tard je chantais sur scène pendant les spectacles avec un orchestre. »

Une révélation à Jazz à Tours

Avec le temps, les goûts de Julie s’affirment et s’affinent : « le cirque ça fait partie de moi mais je prends plus de plaisir à chanter qu’à être sur le mat. » Sa décision est prise : après ses études dans le cirque et une escapade prolongée en Angleterre, elle entre à l’école Jazz à Tours (elle est actuellement en 3ème année). Entre deux leçons d’harmonie ou de solfège, la jeune femme fait la connaissance de Théophile Millet. Avec son frère Charles, ils ont un groupe et cherchent à lui donner un nouvel élan. Elle se met alors à écrire leurs textes et surtout en devient la chanteuse. Voilà comment le trio Doclap est né. « Je n’aime pas trop définir notre style mais je dirais que c’est un mélange électro, hip-hop et jazz. » Au niveau local, leur travail paie illico puisqu’ils ont été lauréats du dispositif d’accompagnement Télescope en 2014. L’été dernier, on a également pu les voir à Terres du Son.

Julie Moralles est claire, sûre d’elle : « Doclap c’est mon projet principal. » Et même si c’est en solo qu’elle participe à The Voice sur TF1, « je n’ai aucune envie de sortir un album à mon nom pour l’instant. Je veux défendre le côté groupe, bien décoller avec eux. Le public est curieux, il faut qu’on arrive à lui faire découvrir de nouvelles choses. » Alors qu’est-ce qui l’a convaincue de se lancer dans cette aventure télévisuelle grand public a priori aux antipodes de son style musical et de son univers ? « J’ai été contactée par la production courant 2015 après avoir participé à un casting pour une comédie musicale. J’ai réfléchi… et j’ai vite rappelé car The Voice est une émission qui nous laisse pas mal de libertés autant pour le choix des chansons que sur notre façon de nous habiller ou ce que l’on peut dire. »

Un accompagnement poussé avec Zazie

La chanteuse tourangelle prépare alors son passage devant les coachs du programme. Elle le sait, l’exercice est difficile : elle n’aura que 2 minutes pour les convaincre avec sa voix afin qu’ils se retournent ce qui lui permettra de se qualifier pour les battles. « J’ai voulu me créer un challenge et j’ai choisi Enjoy the Silence de Depeche Mode. C’était un coup de poker car c’est une chanson très connue, qui marque une époque. Je ne l’avais jamais chantée, je l’ai apprise spécialement pour l’émission. » Le soir venu, le trac : « il y avait tellement de pression et de stress… Heureusement que le public est là, ça fait du bien, on peut s’appuyer sur lui. »

La suite on la connait : les quatre coachs se battent pour avoir Julie dans leur équipe et cette dernière choisit Zazie : « elle inspire confiance, elle est douce et prend soin de ses élèves. Depuis on s’est vues quelques fois pour travailler, notamment sur le morceau qu’elle a choisi pour les battles (Julie va affronter un autre candidat ce samedi. Ils chanteront le même titre en duo et à l’issue de la prestation, Zazie ne permettra qu’à un seul talent de poursuivre la compétition, ndlr). Il y a un vrai travail, elle veut qu’on sorte le meilleur et ça m’a fait beaucoup évoluer. »

En plus de ça, notre Tourangelle se sait très soutenue : « tout le monde est derrière moi, j’ai reçu énormément de messages sur les réseaux sociaux. » Une belle vitrine pour elle et pour Doclap dont la notoriété a fait un bon. Ca tombe bien, c’est le moment de faire la promo de leur nouvel EP Métamorphose (à écouter ici) et le trio sera en concert au Temps Machine de Joué-lès-Tours le 16 avril pour le présenter. On pourra aussi le voir le 22 au Kaa de Tours, le 23 au festival du Grand Bourreau de Joué ou encore à La Poule à Facettes. Et qui sait où si l’aventure The Voice de Julie atteint les sommets.

Olivier COLLET / Photo : Claire VINSON