Tours

Subventions de la ville de Tours : qui touche quoi ?

Comparatif indicatif avec les subventions votées en avril 2015.

Ce lundi soir en conseil municipal, la ville de Tours a voté la grande majorité des subventions qui seront allouées aux associations cette année. A partir des chiffres communiqués par la mairie, nous avons établi un comparatif avec ceux votés le 7 avril 2015 lors du conseil municipal au cours duquel le budget était à l’ordre du jour.

Avant de lire ces chiffres, et comme le sujet est sensible et soumis à débat (cf ci-dessous), n’en tirez pas de conclusions définitives car de nouvelles subventions s’ajouteront à la liste dans les mois à venir, donc certaines associations pourront bénéficier de nouveaux crédits. Il y a aussi des budgets éclatés sur plusieurs catégories ou divisés en plusieurs sections.

Cependant, et c’est pour cela que nous traitons le sujet, les hausses ou les baisses accordées dès à présent ont une signification : plus les structures bénéficient tôt des fonds, plus elles peuvent avoir une visibilité sur leurs activités (et il y en a beaucoup qui ne toucheront pas de rallonge). Le total des sommes par délégation est par ailleurs intéressant à étudier. A noter que si les élus affirment demander systématiquement aux associations pour quelles actions ils sollicitent un soutien municipal, cette justification n’est pas souvent indiquée dans le cahier qui nous a été remis.

Ajoutons qu’une hausse ou une baisse n’est pas exclusivement imputable à la politique municipale, car c’est la structure qui fixe le montant qu’elle souhaite et il est possible qu’elle ait besoin de moins que l’année précédente. Enfin, devant le nombre très important d’associations, nous ne proposons ici qu’un échantillon que nous espérons représentatif…

 

Culture : 1 206 000€ en 2016 contre 1 208 000€ en 2015...

Académie Francis Poulenc : 20 000€ en 2015, 19 000€ votés ce lundi.
ADAPEI37 (handicap mental) : 3 000€ en 2015 et en 2016.
Amis de Coucou la Fourmi : 1 200€ en 2016 après 1 500€ en 2015.
Amis des Langues Anciennes : 500€ cette année, deux fois moins qu’en 2015.
Arcades Institute : 6 000€ en 2015, 26 200€ en 2016.
Béton Production : 48 000€ pour le festival Aucard de Tours (50 000€ l’an dernier).
Centre Chorégraphique National de Tours : 357 000€ au lieu de 362 000 en 2015.
Centre de Création Contemporaine Olivier Debré : 180 000€, stable.
Cie José-Manuel Cano-Lopez : 50 000€, 48 000€ en avril 2015.
Doulce Mémoire : 15 000€ (identique).
Eternal Network : -10% de subvention (9 000€ contre 10 000).
Florilège Vocal de Tours : 40 000€ cette année contre 55 000€ en 2015.
Jazz à Tours : 38 000€, sans modification.
Mode d’Emploi : 12 000€ en 2015 et 14 000€ cette année (+17%)
Nota Bene : +170% de subvention, 54 000€ cette année contre 20 000€ l’an dernier.
Le Petit Faucheux : 61 400€, idem que pour 2015.
Sans Canal Fixe : ils passent de 12 000€ à 9 500€.
Théâtre A Cru : 29 000€, sans hausse ni baisse.

Anciens combattants / cérémonies patriotiques : 28 300€ en 2015 mais 21 800€ en 2016 (-25%)...

Artisanat / commerce : 6 000€ annoncés contre 31 550€ l’an dernier (dont 19 000€ pour le syndicat des commerçants des marchés de France en Touraine qui n’est pas soutenu cette année)...

Communication : 1 000€, comme en 2015. Mais la subvention versée à Radio Campus est cette année allouée au Club de la Presse Centre-Val de Loire...

Emploi : 122 000€ en 2015, 144 000€ annoncés cette année. La quasi-totalité étant consacrée au fonctionnement de la Mission Locale de Touraine dont la subvention reste identique...

Handicap : 24 000€ au lieu de 26 000€ en 2015...

Patrimoine : 18 000€ en 2015 et 23 000€ cette année...

La Société Archéologique de Touraine recevra 2 000€ contre 1 250 en 2015. Une subvention de 5 500€ est crée pour Rencontre avec le Patrimoine Religieux (une association régionale). La subvention de Tours Cité de la Soie passe de 3 000€ à 1 900€.

Relations internationales : On passe de 16 000€ à 17 000€...

Santé : 20 100€ au lieu de 20 900€... La subvention du Planning Familial dans cette catégorie passe de 1 000€ à 1 500€.

Sécurité / police / intégration : on note l’augmentation de la subvention de l’ADAVIP37 (aide aux victimes) passant de 9 000€ à 13 000€.

Subventions aux opérateurs dans le domaine socio-éducatif : Courteline : inchangé à 218 000€, Pour Léo Lagrange Ouest, la subvention passe de 217 000€ à 190 000€. Pas de changements pour Plurielles et Vivre Ensemble aux Rives du Cher (190 000€ et 14 000€).

Solidarité : 262 000€ en 2015, 218 000€ en 2016...

Accueil Albert Thomas : toujours 60 000€.
Croix Rouge (pour la Samu social) : on passe de 2 000€ à 1 000€. Rien pour l’alimentation gratuite (1 000€ au budget 2015). Pas de trace non plus des 500€ pour les colis bébés ni des 4 200€ pour l’épicerie sociale.
Emergence (qui gère l’accueil de jour et l’urgence de nuit pour les SDF) : 52 000€ cette année, 67 000€ en 2015.
Entr’Aide Ouvrière : pas de changements pour les 4 actions.
Planning Familial : il passe de 2 000€ à 4 000€.

Sport : 1 010 000€ cette année au lieu de 1 263 000€ en 2016...

Pour organiser le National de Pétanque, l’Amicale de Pétanque Tours Nord recevra 9 500€.
ASS Tennis du Grand Tours : 25 000€ cette année contre 15 000€ l’an dernier.
Athletic 3 Tours : 46 000€ au lieu de 55 000€.
Club Multi Patinage de Tours : 13 000€ au lieu de 21 000€.
40 000€ pour le Comité d’Organisation des 20km de Tours (rien annoncé il y a un an).
Enfants de Neptune (natation) : 66 000€ en 2015, 40 000€ cette année.
Pionniers de Touraine : 14 000€ en 2015, 9 000€ cette année.
PLLL Tours Basket : 20 000€ en 2015 et 21 650€ cette année.
Remparts de Tours : 40 000€ au lieu de 45 000€.
Tours Football Club : 105 000€ cette année au lieu de 140 000€.
Tours Volley Ball : 212 000€ au lieu de 275 000€.

La baisse globale de l’enveloppe de subventions aux associations de 3% pour la deuxième année consécutive a agacé l’opposition : « on ne peut pas se féliciter du dynamisme des associations un jour et les contraindre un autre jour dans le budget » a argumenté Samira Oublal. De son côté, Cécile Jonathan évoque une « ingérence » dans le fonctionnement des associations quand l’adjointe chargée de ce dossier Myriam Le Souëf indique, sur Info-Tours.fr, « pour nous, la porte n’est jamais fermée complètement. Si une année une association perçoit moins de fonds on va lui dire pourquoi de façon à ce qu’elle puisse rectifier le tir l’année suivante. »

Sur l’absence de certaines structures dans la liste (comme le Centre LGBT de Touraine), voici la réponse de l’adjointe aux finances Françoise Amiot : « il reste encore 1,4 million d’euros de subventions à accorder. » Mais il faudra au moins attendre 2 mois et demi, le prochain conseil municipal étant programmé le 6 juin.

Olivier COLLET