Tours

Attentats de Bruxelles : drapeaux en berne à Tours

L'Europe est une nouvelle fois frappée par le terrorisme.

C'était il y a un peu plus de quatre mois : Paris meurtrie, 130 morts dans les attentats du 13 novembre. C'était ce mardi matin : Bruxelles touchée à son tour par le terrorisme et plus de 30 morts selon un dernier bilan. Des explosions à l'aéroport international, une autre dans le métro, non loin du quartier européen. Comme en France, Daech - qui a revendiqué l'attentat - a frappé les Belges dans leur vie quotidienne. Un attentat dans les transports : on pense à Londres, à Madrid, au RER B à St Michel en 1995 à Paris... Et un constat implacable : plus le temps passe, plus les attentats sont rapprochés dans le temps. Le terrorisme est à notre porte, les mesures de sécurité renforcée ne permettront sans doute jamais de l'éradiquer totalement.

Alors il nous reste nos yeux pour pleurer. C'est le premier réflexe. Ainsi, ce soir, Tours a mis ses drapeaux en berne "en solidarité avec le peuple belge" dixit le maire qui prendra contact avec le Consul de Belgique afin de lui témoigner son soutien "indéfectible". Et puis il nous faudra réagir. Notre force, c'est notre façon de vivre, notre entêtement à rester unis malgré les tentations de divisions que chaque drame veut raviver. Lutter en marchant droit devant, la tête haute, le regard franc mais sans provocation. Ils n'attendent que ça, ne leur laissons pas ce plaisir.

O.C.