Tours Agglo

A Saint-Avertin, trois amis créent leur websérie

Elle s’appelle Casimir et doit être publiée dans quelques mois.

Il y a Thibault, Clément et Didier, 33, 34 et 62 ans. Des amis qui travaillent ensemble sur des projets cinématographiques. Ça a commencé à l’été 2018 avec le tournage de Demain il fera beau tourné à 100% à Saint-Avertin puis diffusé au Château de Cangé et ça recommence en 2019 avec Casimir, un long métrage qui sera découpé en plusieurs épisodes pour être publié sur Internet sous forme de websérie.

« On s’autoproduit tous les trois » nous expliquent les artisans de ce projet (un artiste peintre-vidéaste, un technicien informatique et « l’ancien » ex infographiste, tous par ailleurs musiciens).

A l’écran, Didier interprétera Casimir, l’agent de ménage d’une école maternelle proche de la retraite, qui vit chez sa fille. « Un marginal très créatif mais qui ne se considère pas du tout comme un artiste » souligne le trio. « Le film montre sa vie et sa rencontre avec Mano, un jeune marginal mythomane. Ce sont deux personnages vachement seuls dans leur manière d’être et c’est un peu ce qui les rapproche. A priori elles n’ont pas grand-chose en commun mais un intérêt commun se met en place. »

Thibault a débuté l’écriture avant de partager le scénario avec le reste de la troupe : « c’est une histoire qui me touche personnellement. » Alors que le premier film a été tourné en deux semaines en été, celui-ci se fait sur la durée, de nuit dans une école saint-avertinoise, aux ateliers d’art plastique municipaux, dans une station-service, chez des particuliers… A Tours ou ailleurs en Indre-et-Loire. « On espère avoir terminé en juin et présenter le résultat à la rentrée. »

Une vingtaine de figurants et quelques soutiens techniques complètent l’équipe. « Par rapport au premier film on a fait un bon en avant sur la qualité de l’image. Mais malgré les défauts, notre motivation transpire et c’est le plus important. »