Tours Agglo

Chambre à coucher, balade, réunion : un Tourangeau construit des bateaux électriques multitâches

L’un d’eux vient d’être installé au camping de Veigné.

Passer une nuit au bord de l’Indre, c’est bien. Mais une nuit SUR l’Indre, c’est encore mieux. Ce mercredi 1er mai, le camping de la Nouvelle Plage de Veigné inaugure un mobile-home un peu spécial, puisqu’il est aménagé sur une barge amarrée sur la rivière. Une création des Chantiers des Bords de Loire, l’entreprise de Miguel Cherpeau qui vend ou loue ce type d’embarcations pour des événements touristiques ou professionnels. Nous avons cherché à en savoir plus…

Comment avez-vous eu cette idée ?

Mon entreprise est également spécialisée dans la pyrotechnie. On cherchait comment faire des feux d’artifice pour l’eau avec un système facile à démonter et remonter. Une fois qu’on avait le concept, je me suis dit qu’on pouvait également le développer pour le tourisme ou l’hôtellerie. Ce sont plus des terrasses flottantes que des bateaux traditionnels. Elles ont plusieurs dimensions, sont parfaitement homologuées pour la navigation et modulables selon les besoins. On peut y mettre des canapés, des tables, des fauteuils, de quoi dormir…

Comment ils voguent ?

Je ne développe que des modèles de moteurs électriques pour rester dans l’énergie propre mais on peut les adapter à des moteurs thermiques. Par ailleurs les bateaux sont conçus avec des matériaux entièrement recyclables et écoresponsables.

C’est facile à construire ?

Je n’ai aucune connaissance en ingénierie maritime et pourtant, oui, c’est simple. C’est juste de l’assemblage de Mecano, ça me rappelle mon enfance. Donc on assemble des poutres en aluminium les unes aux autres à St-Pierre-des-Corps, des flotteurs et on ajoute ce que l’on veut comme mobilier. En 1h30 c’est fait, même mon fils de 12 ans pourrait le monter.

Vous vous lancez dans une activité aquatique à une période ou ce genre de propositions sont très à la mode…

L’itinérance douce c’est la tendance du moment. Quand on est sur l’eau le temps s’arrête. On est dans une vie très active, mais sur l’eau on se pose, on se concentre. Je prône les réunions d’entreprises sur l’eau : ça encourage la méditation et la réflexion. Une fois sur l’eau, on prend le temps.

 

La marque s’appelle Naukit. Le premier prix du bateau à l’achat est de 7 890€, un peu plus de 10 000€ avec de quoi faire dormir deux personnes (tarifs hors taxes). Ces derniers sont aussi disponibles à la location ponctuelle ou pour la saison.

 

Photos : Miguel Cherpeau