Tours Agglo

Arrivée de Primagaz à Druye : l'heure de la concertation

Elle débute lundi 29 avril.

Le sujet est sensible... Impossible de garder les activités dangereuses de Primagaz à St-Pierre-des-Corps sans faire évacuer une centaine de logements et trois entreprises situées à proximité de ce site classé SEVESO 2. On sait donc depuis de longs mois que l'option choisie par l'entreprise et les pouvoirs publics est un déménagement de l'activité vers la commune de Druye, à proximité de l'autoroute A85. Validé par le conseil municipal de la commune, le projet reste contesté par des habitants qui ont mené plusieurs actions comme une lettre à Nicolas Hulot quand il était encore ministre ou encore une manifestation devant Tours Métropole.

En ce printemps 2019, c'est l'Etat qui prend la main avec l'annonce d'une concertation publique. La préfecture d'Indre-et-Loire rappelle que le projet programmé à Druye est plus petit que celui de Saint-Pierre : 400m3 au lieu de 5 000m3, sans activité d'embouteillage du gaz contrairement à ce qu'il se fait en bord de Loire. De plus, aucune bouteille ne sera stockée à Druye.

Néanmoins, le futur site Primagaz sera desservi par des camions qui viendront se fournir en gaz. Dans l'objectif de ne pas créer de gros trafic dans le centre de Druye ou sur les routes secondaires, l'Etat et Tours Métropole envisagent la création d'une route spéciale entre l'aire des Jardins de Villandry de l'A85 et le site Primagaz.

Pour présenter tout cela, une réunion publique est programmée à 18h30 lundi 29 avril. Elle aura lieu dans la salle polyvalente de Druye.

Ce n'est pas tout : le 29 avril coïncide avec le lancement d'une période de concertation jusqu'au 17 mai, afin de recueillir l'opinion et les propositions des habitants (par mail, il faut écrire à pref-rv-primagaz@indre-et-loire.gouv.fr). L'enquête publique devrait enfin être lancée à l'automne 2019... plus tard que prévu. A l'origine, les travaux étaient envisagés à partir du 2ème semestre 2019 pour une inauguration en 2020. Désormais, on s'oriente donc au mieux pour une ouverture en 2021. 6 millions d'euros seront nécessaires, dont 1,5 million pour la route d'accès.