Tours Agglo

Leclerc ouvre à Joué Sud : ce qu’il faut savoir sur ce nouvel hypermarché

Au total plus de 20 000m² de commerces Route de Monts.

Et voilà c’est le grand jour : ce mercredi 24 avril ouverture du nouveau magasin Leclerc de Joué-lès-Tours, au sud de la ville, accessible via la Route de Monts. C’est le 1er hypermarché de la ville. Voici les réponses aux questions que vous vous posez sans doute sur le sujet…

 

A quoi ressemble ce magasin ?

Il s’agit d’un hypermarché de 6 000m² avec 3 000m² de galerie marchande. 1 350 places de parking sont disponibles, mais pas encore de ligne de bus pour s’y rendre. Le bâtiment a été conçu de manière à laisser entrer au maximum la lumière naturelle grâce à de grandes surfaces vitrées. Les rayons frais sont déjà prêts pour la future obligation d’installations de portes pour éviter les déperditions de froid.

En complément de l’hypermarché, la zone comptera prochainement un McDo (ouverture à l’été), un centre auto et d’autres magasins dont une grande surface de bricolage. Une station-service est prévue pour faire le plein.

 

Quelle population visée ?

Evidemment les Jocondiennes et les Jocondiens mais aussi les personnes qui vivent dans la Vallée de l’Indre.

Qui gère ça et combien ça a coûté ?

Le responsable local de l’enseigne s’appelle Gervais Marchand. Le site représente un investissement total de 40 millions d’€. Près de 200 personnes vont travailler dans l’hypermarché, dont les 80 employés du Lerclerc qui existait jusqu’ici à l’Alouette, près de la fac Grandmont et du Boulevard de Chinon.

 

Mais du coup il devient quoi le Leclerc de l’Alouette ?

A la base il devait être vendu à une autre enseigne. Pour l’instant il est fermé… mais seulement pour travaux. Il doit rouvrir à la rentrée, transformé en moyenne surface de 1 500m² (800 de moins qu’auparavant). Une vingtaine de personnes devraient y travailler. Cela permettra aux gens du quartier de continuer à bénéficier d’un magasin au pied de leurs immeubles, ce dernier étant d’ailleurs vraiment au rez-de-chaussée de tours d’habitation.

 

Ça fait un moment qu’on en parle de ce Leclerc, non ?

Précisément depuis le début des années 1990. L’accord pour la construction avait officiellement été donné en 2006 mais entre les recours d’opposants ou de concurrents il a fallu attendre avant de lancer les travaux.

 

Du coup c’est bon, plus de polémique ?

Si, toujours. Les écologistes du parti EELV ont publié un communiqué cette semaine pour regretter l’ouverture de cette grande surface. Extrait : « tout cela (se fait] en périphérie d'une zone urbanisée, sur des terres agricoles, sans qu'il y ait véritablement de transport collectif sur la zone ni une voie routière adaptée. Ajouter à cela un déjà très haut niveau de surface commerciale et alimentaire sur l'agglomération tourangelle et le risque très fort de fermeture d'autres enseignes commerciales dans les 10 km à la ronde ; parce que le nombre de clients n'est pas extensible à l'infini. Dans le même temps le nombre de friches commerciales en zone urbaine ne cesse d'augmenter et les campagnes se désertifient commercialement... »

Le parti a organisé un « enterrement » symbolique des terres agricoles ce mardi après-midi pour protester contre ce Leclerc. Il est aussi engagé contre le déménagement et l’agrandissement du Leclerc de Fondettes.