Tours Agglo

L'environnement au coeur du débat sur le budget à Tours Métropole

Au tutal l'agglo prévoit 84 millions d'investissements.

 

Lundi 1er avril... Après une présentation rapide du budget 2019 par Christian Gatard, le vice-président en charge des finances, les élus de Tours Métropole ont débatu sur ce dernier.

Côtés chiffres, la présentation du budget 2019 de Tours Métropole n'aura pas été surprenante. Parmi les principaux à noter que la Métropole prévoit 84 millions d'euros d'investissements cette année. Un chiffre en hausse par rapport à l'an dernier.

Pour retrouver les chiffres clés, retrouvez-les dans notre présentation le mois dernier lors du débat d'orientations budgétaires.

Une présentation courte et concise qui n'a pas empéché les élus de débattre ensuite avec un thème principal notamment : celui du développement durable.

Faut-il plus investir dans les transports en commun comme l'étoile ferroviaire et moins dans les routes ? Faut-il plus axer la politique sur les enjeux environnementaux ? Moins payer pour l'aéroport ? Financer le développement d'une agriculture biologique ? Ou encore la révision énergétique des bâtiments ? etc... Voici quelques-unes des questions que se sont posées les élus ce lundi soir lors du conseil métropolitain.

Les manifestations de lycéens, la prise de conscience des enjeux climatiques dans la société en général ont visiblement marqué les esprits et pendant une heure, les élus ont ainsi abordé la question de l'urgence climatique. Si la question de savoir si la Métropole en fait assez pour la transition climatique n'a pas été tranchée, Philippe Briand a rappelé que l'intercommunalité avait néanmoins déjà mis en place des choses comme l'installation de maraichers sur les Iles Noires.

"Avons nous atteint nos objectifs alimentaires territoriaux ? Bien sûr que non" a dit Jacques Le Tarnec, vice-président en charge de la politique agricole, tout en préférant regarder le verre à moitié plein avec les différents agriculteurs maraîchers, soutenus par la Métropole et qui ont vu leur production augmenter ces dernières années. "La métropole intervient de différentes manières, parfois modestement mais tous les moyens sont bons pour atteindre nos objectifs".

photo : image d'archives