Tours Agglo

Gilets Jaunes : L'Acte VI et après ?

La suite en 2019 ?

Les « Gilets jaunes » se sont une nouvelle mobilisés ce samedi 22 décembre. En Touraine, cette sixième journée d'actions s'est déroulée de différentes manières. Les « Gilets jaunes » ont tout d'abord organisé une opération escargot entre le parc des expositions et le rond point de l'avion à Parçay-Meslay. Une opération suivie dans l'après-midi par une action surprise au péage de Monnaie.

En milieu d'après-midi, une centaine de « Gilets jaunes » ont en effet rejoint la barrière de péage pour une occupation des lieux et une opération de barrage filtrant avec autoroute gratuite. Le groupe de « Gilets jaunes » a finalement été délogé par la gendarmerie sur les coups de 18h.

Au même moment place Jean Jaurès à Tours, environ 200 autres « Gilets jaunes », rejoints ici par plusieurs militants de gauche et d'extrême gauche, occupaient la voirie depuis 15h30. Vers 19h, alors qu'ils étaient encore quelques dizaines, la police est intervenue pour disperser tout le monde.

Que retenir dès lors de cet Acte VI ? Le fait que le noyau dur des « Gilets jaunes » est toujours parfaitement mobilisé déjà et capable de s'organiser même si dans ce mouvement non structuré et sans hiérarchie, des dissonnances se font jour également, en témoigne les actions non concertées organisées par le courant « historique » du rond point de l'avion et celle de la place Jean-Jaurès, par une autre frange des « Gilets jaunes », plus politisée.

Cet Acte VI sonne également à trois jours de Noël comme la dernière grande action de la fin d'année. Le mouvement est à un tournant, il a réussi à être une opposition concrète au gouvernement sur le terrain, mais doit encore se structurer pour peser. C'est l'avis de certains « Gilets jaunes » rencontrés ce samedi. A court-terme, les occupations des ronds points va cesser, le gouvernement ayant demandé de libérer (ou faire libérer par les forces de l'ordre) les ronds points occupés. Une fin d'occupation qui ne signe pas pour autant la fin du mouvement et de la colère populaire née de celui-ci. La suite pourrait se faire sur le terrain politique. Elle reste aujourd'hui à écrire et à observer dès le mois de janvier, une fois la trève des confiseurs passée.

Les photos de l'Acte VI à Tours par Pascal Montagne :