Tours Agglo

Après les agressions, des renforts policiers envoyés à Joué-lès-Tours

Des effectifs de la BAC et des équipes avec des chiens.

En milieu de semaine, nous faisions état - sur Info Tours - de cette inquiétante série d’agressions à Joué-lès-Tours : au moins 18 femmes ont porté plainte pour des vols ou tentatives de vol avec violences dans les rues de plusieurs quartiers, entre les stations de tram République et Bulle d’O.

Assez inédit par son ampleur et sa durée, cet épisode a entraîné plusieurs réactions politiques, la mairie réclamant notamment l’envoi de renforts de police, une requête transmise pour la seconde fois en un mois à la préfecture (la première c'était après les nombreux incendies de voitures à la Rabière début novembre).

Ce vendredi, la préfète a reçu le maire Frédéric Augis. Elle lui a confirmé l’organisation de patrouilles supplémentaires de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) mais aussi d’équipes cynophiles avec des chiens, en particulier en début de soirée sur la Rabière et plus globalement sur l’ensemble de la commune. La maison de retraite de la Rabière bénéficiera d’une surveillance particulière. Corinne Orzechowski précise également qu’elle a demandé la mobilisation de forces de l’ordre extérieures au département pour « intensifier » leur visibilité et tenter de mettre fin à ces délits.

Les agressions ayant eu lieu - pour partie - à proximité du tramway, des patrouilles circulent également dans les rames et autour des stations pour rassurer les personnes qui voyagent en transports en commun, en particulier en fin de journée. La préfecture note néanmoins que ce dispositif n’est pas nouveau car mis en place depuis le début de l’année.

La préfecture a également noté que cette année elle a financé 6 adultes relais pour de la médiation avec la population jocondienne, et qu’une enveloppe de presque 6 000€ a été consacrée à la sécurisation des établissements scolaires et à l’achat de gilets pare-balle.