Tours Agglo

Lac des Bretonnières : jusqu’à 1 000 personnes s’y baignent chaque jour

La plage d’eau douce de Joué-lès-Tours rouvre ce samedi.

C’est la seule baignade en eau libre gratuite de l’agglomération tourangelle : ce samedi, et jusqu’à la fin du mois d’août, la plage du Lac des Bretonnières de Joué-lès-Tours et ses deux bassins sera ouverte et surveillée 7 jours sur 7 de midi à 19h (le reste du temps, la baignade est interdite). C’est la dixième année que le service est proposé aux Jocondiens et plus globalement aux Tourangeaux.

La ville estime que 16 000 personnes la fréquentent en deux mois, parfois jusqu’à 1 000 par jour en cas de fortes chaleurs. Il faut dire que c’est le seul site aquatique d’Indre-et-Loire à bénéficier du célèbre et prestigieux Pavillon Bleu récompensant à la fois la qualité de l’eau mais aussi les aménagements et les actions en faveur de développement durable. En plus de l’espace ouvert au barbotage, plusieurs aménagements ont aussi été faits ces dernières années : une passerelle sur l’eau et l’éclairage des berges la nuit notamment, en attendant la construction d’un restaurant ou l’installation de nouveaux toilettes accessibles aux personnes handicapées d’ici la saison 2018.

Responsable du service environnement et gestion des risques à Joué-lès-Tours, Laurent Clisson rappelle la longue liste d’activités possibles aux Bretonnières : « pêche, voile, kayak, paddle, accrobranche… On a aussi beaucoup de succès avec nos deux terrains de beach volley. » Quant à la baignade, « ce sont des bassins en eau vive sécurisés par une toile en PVC comme on en a seulement une dizaine en France. A l’origine le plan d’eau n’était pas pensé pour la baignade et on se retrouve avec 2,5m de profondeur à 2m du bord. Le grand bassin fait 20m sur 12 avec une profondeur d’1m10 à 1m65. L’autre fait 4m par 4 avec maximum 55cm de profondeur. »

La commune est particulièrement fière de son Pavillon Bleu : « c’est un label international et on doit répondre à beaucoup de critères comme la qualité de l’eau, l’accueil des personnes à mobilité réduite mais aussi le tri des déchets, les découvertes de fleurs, d’oiseaux ou du monde piscicole… On doit mener 5 actions par an. Chaque année on doit faire de nouveaux plans pour le conserver. Il y a des contrôles en saison. Cette année nos actions vont s’adresser aux jeunes avec les collectes de dépôts sauvages en campagne. Il y aura aussi une exposition sur le monde piscicole. »

Le Lac des Bretonnières est aussi surveillé par le Ministère de l’Environnement et l’Agence Régionale de Santé. L’eau de baignade est donc particulièrement inspectée : « on prétraite les eaux afin de répondre à la qualité exigée. La surveillance est quotidienne, 7 jours sur 7. Certaines personnes travaillent sur ce plan d’eau depuis 20 ans ; on connait tous les problèmes, on arrive très vite à identifier les sources de pollution. Nous avons des prélèvements un mois avant l’ouverture de la baignade. On en fait aussi toutes les semaines. Les analyses sont ensuite réalisées par le Laboratoire de Touraine. Ca nous permet d’avoir une idée plus pointue de l’état du plan d’eau. »

Il est aussi bon de retenir que c’est aux Bretonnières qu’aura lieu le feu d’artifice de la fête nationale le 13 juillet au soir (suivi d’un bal avec DJ Squirrel) En plus du stand de glaces, un food truck s’installe aussi cette année : Et Toque, du lundi au vendredi le midi, et les vendredis, samedis et dimanches soirs. Tout cela jusqu’au 30 septembre. Il propose des plats comme des crêpes ou des desserts fruités.

Olivier COLLET