Tours Agglo

Michelin Joué-lès-Tours : vers une reprise en main par la métropole ?

Elle s’intéresse de près à la friche industrielle.

Il y a quelques jours, Info-Tours.fr vous expliquait que les relations étaient assez tendues entre la direction de Michelin Joué-lès-Tours et les pouvoirs publics. Depuis la suppression de 700 emplois il y a trois ans, une convention a été signée dans l’objectif de recréer des emplois industriels sur ce site. Mais peu de projets voient le jour hormis une chaufferie biomasse dont la construction débute en ce moment et qui emploiera 25 personnes.

Lors du dernier conseil métropolitain, le président de Tours Métropole Philippe Briand a fait un point d’étape expliquant que le dialogue était « complexe » : « tant que l’on n’arrive pas à la fin de la convention qui se termine en juillet c’est compliqué d’avancer » explique l’élu. Cette convention, certains acteurs (dont l’intersyndicale mobilisée pour des projets de développements de sociétés) aimeraient la voir prolonger de 6 mois pour tenter une dernière fois de séduire des porteurs de projets économiques.

Mais l’agglo tourangelle semble elle préférer une autre option : celle où elle reprendrait elle-même le contrôle des terrains (pour ? Mystère…). « La vérité c’est que Michelin a dépensé beaucoup d’argent pour retrouver des entreprises industrielles mais qu’elle n’a pas réussi. La dernière fois, ils nous ont proposé une nouvelle Petite Madelaine (comme le centre commercial de Chambray inauguré il y a un an, ndlr) on leur a dit que ce n’était pas vraiment un projet industriel » a déclaré Philippe Briand (selon nos informations, plusieurs projets industriels ont cependant aussi été refusés, officiellement parce qu’ils n’étaient pas assez solides). « On continue de travailler » a conclu le président.