Tours Agglo

Pas de tram à St-Pierre-des-Corps ? Les élus et le PCF grognent

La seconde ligne passera plutôt par La Riche et Chambray-lès-Tours.

Ce n'est que la confirmation d'un scénario qui se trame depuis des mois : le projet de seconde ligne de tramway de l'agglomération de Tours ne passera pas par St-Pierre-des-Corps, mais on s'oriente plutôt vers des rails reliant l'hôpital Bretonneau à Trousseau. Une perspective publiquement déplorée depuis longtemps par la maire communiste de St-Pierre-des-Corps Marie-France Beaufils mais aussi, cette semaine, par le parti via la voix de Fabien Lemettre, secrétaire de section :

"Avec une population de 16 000 habitants, un quartier prioritaire (La rabaterie, ndlr), une gare nationale qui draine chaque jour 12 000 voyageurs, une zone industrielle qui compte 10 000 emplois et apporte chaque année 20% de l’ancienne taxe professionnelle encaissée par Tour(s)Plus... Saint Pierre des Corps reste cependant à l’écart de ce nouveau projet.

A l’image de la mobilisation de 2013 portée par la section PCF de Saint Pierre des Corps, lors de l’enquête publique pour la mise en place du Plan de Déplacement Urbain (P.D.U.), mobilisons-nous pour que ces équipements de taille Métropolitains ne soient pas mis à l’écart ainsi que les habitants de Saint Pierre des Corps."

L'adjoint au maire de St-Pierre-des-Corps, également conseiller communautaire, Jean-Marc Pichon a aussi réagi :

"Il faut remettre le sujet sur la table et de dire que le projet de gare métropolitaine ne peut se résumer au raccordement au cœur de Métropole par un cordon ombilical. Nous avons besoin d'un Transport en Commun en Site Propre qui permette de raccorder non seulement notre gare mais qui nous permette aussi de faire de nos quartiers des éléments à part entière du projet métropolitain. 

Les regards sur notre ville doivent changer et il faut que les poncifs véhiculés sur Saint Pierre soient battus en brèche. Lors de notre dernier conseil municipal 14 élus ont voté pour l'entrée en Métropole et dit que cette dimension était celle qui serait à même de vivifier notre ville. La maintenir à l'écart du projet de tramway est un mauvais signe envoyé à notre population et aux élus qui soutiennent le projet métropolitain.
 
En permettant aux Corpopétrussiens d'emprunter un moyen de transport en commun rapide, confortable, fiable qui leur permette d'être inclus dans la Métropole, nous donnerons à ce projet une dimension pleinement humaine à même de susciter leur adhésion."