Tours Agglo

Le jeu officiel du Vendée Globe conçu par des Tourangeaux

En partenariat avec le navigateur Michel Desjoyeaux.

C’est une course événement dont le départ sera donné le week-end prochain depuis Les Sables d’Olonnes, au bord de l’Atlantique : le Vendée Globe. L’objectif est de taille pour les skippers : réussir un tour du monde à la voile sans escale et sans assistance. Cap au sud pour longer les côtes françaises, espagnoles et portugaises, puis contournement de l’Afrique, passage par l’Océan Indien, le Pacifique, et remontée de l’Atlantique au large de l’Amérique. Plus qu’un périple, l’aventure d’une vie. Une course très populaire, mais dont on sait finalement assez peu de choses. Une entreprise tourangelle fait donc le pari de nous embarquer au cœur de cette épopée depuis un salon, avec… un jeu de société.

Il s’agit d’un partenariat officiel avec l’organisation du Vendée Globe et d’un projet qui a mis plus d’un an à voir le jour. JTS Conseils, société spécialisée dans la stratégie de communication (conception de logos, de supports de communication, d’outils ludiques…), a remporté l’appel d’offres. Née en 2000 et installée depuis presque dix ans dans un quartier pavillonnaire du sud de Joué-lès-Tours, à deux pas du tram et du lycée Jean Monnet, elle fait travailler 8 personnes et c’est Angélique Coursault qui la dirige : « nous avions déjà conçu une douzaine de jeux sur le tri des déchets, les fromages ou l’athlétisme. Là, nous voulions impérativement le faire avec un skipper, c’était une condition indispensable. »

Du coup, c’est Michel Desjoyeaux, l’unique double-vainqueur du Vendée Globe, qui est venu prêter main forte à l’équipe afin d’améliorer son prototype : « on voulait qu’il nous apporte la technique, ce que c’est la vie en mer. Il nous a fait visiter son bateau, pour que l’on puisse s’imprégner de l’ambiance. Notre volonté, c’était par exemple que si, sur une partie de la course, 90% des concurrents avaient une avarie, il fallait que 90% de nos joueurs en aient une aussi à ce moment-là de la partie. Il nous a aussi permis d’intégrer la notion de nourriture à laquelle nous n’avions pas pensé. C’est pourtant un élément important car ils doivent en emporter assez mais aussi se rationner car chaque gramme compte sur le bateau. »

Ainsi, le jeu Vendée Globe est conçu comme un tour du monde : sur un plateau-planisphère, les différents joueurs placent leur bateau personnalisé sur le point de départ en France (avec leur propre voile et un sponsor personnalisé) puis ils partent sur les océans avec l’objectif de revenir en Vendée le plus rapidement possible.

Ici pas de dé, il faut tourner une sorte de girouette pour savoir de combien de cases on avance. A chaque moment une péripétie peut survenir : une tempête qui fait reculer de plusieurs cases, par exemple, mais aussi un problème mécanique. On peut aussi se retrouver confronté à des questions : « et nous avons voulu que ce soit accessible pour toute la famille. Il y a donc un niveau débutant et un niveau expert » souligne Angélique Coursault qui a testé le jeu avec son fils de 7 ans mais aussi les licenciés du club de voile de Tours pour valider le principe. Des anecdotes de course sont également intégrées dans le parcours de jeu et il y a une partie stratégique avec la possibilité de modifier une partie de l’itinéraire afin de ralentir les autres joueurs.

Fabriqué en France, en Bourgogne, ce jeu est vendu une quarantaine d’euros sur Internet ou en magasin. A Tours, on le trouve notamment à la Boîte à Livres, à la Règle du Jeu ou chez Cultura.

Olivier COLLET