Tours Agglo

L'A10 a aussi son (Saint) Martin

Pour un meilleur partage de l'autoroute entre automobilistes et ouvriers.

Décidément, le prénom Martin est à la mode cette année en Touraine. A Tours, c'est le 1 700ème anniversaire de la naissance du Saint dont le corps repose sous la Basilique qui porte son nom... Et sur l'autoroute qui quitte Tours en direction du sud, c'est un autre Martin que l'on croise au bord de la route (une ressemblance volontaire). Alors, celui-ci n'a pas de manteau à partager mais un gilet jaune bien reconnaissable. Martin annonce aux conducteurs qu'ils entrent dans une zone de travaux, en l'occurence celle de l'élargissement de l'A10 entre Chambray-lès-Tours et Veigné.

Et si le Martin de l'autoroute n'est pas divin, lui aussi se tourne vers le ciel. En effet, ce grand mannequin articulé (non, ce n'est pas un épouvantail !) est alimenté en énergie... grâce au vent des voitures qui passent. Oui, une sorte d'éolienne autoroutière testée pour la première fois en France.

En fait, Martin ça veut dire Mannequin Autonome de Rappel des Travaux Innovant et Nomade (il a dû en falloir des heures de brainstorming pour arriver à cet acronyme !). Son objectif : faire ralentir les automobilistes, motards ou routiers à l'approche du chantier pour ne pas mettre en danger les ouvriers. Et comme son nom l'indique, il se déplacera au fil de l'évolution des travaux.

A terme, si l'essai est concluant, Martin remplacera les vieux mannequins fonctionnant avec des groupes électrogènes. La conception de l'outil est signée par une entreprise tourangelle : Métal Solution, située à St-Laurent-en-Gâtines. Dès à présent, vous pourrez donc faire coucou à Martin lorsque vous roulerez en direction de Poitiers.