Tours Agglo

Un projet de micro-crèche bio, culturelle et intergénérationnelle

Elle pourrait voir le jour d’ici un an, peut-être à St Avertin.

Gaëlle est assistante maternelle à St Avertin tout comme Mathilde, également auxiliaire de puéricultrice. Les deux jeunes femmes sont, depuis plusieurs mois, très amies avec Johanna, à son compte dans le domaine de la communication et du marketing (elle aide de petites entreprises). Et en ce moment, ces trois Tourangelles sont en train de s’activer dans l’espoir d’ouvrir, pour la rentrée 2017, une micro-crèche d’une dizaine de berceaux dans la région tourangelle, voire à St Avertin (elles rencontreront la mairie dans quelques jours après avoir déjà obtenu un soutien du Conseil Départemental). Ca s’appellerait La Féérie des Lutins.

La structure, imaginée pour fonctionner avec quatre salariés, pourra accueillir des enfants de 3 mois à 3 ans avec quelques particularités : « nous réfléchissons à ouvrir avec des horaires atypiques, peut-être de 6h à 21h » explique Johanna, ce qui pourrait par exemple correspondre aux horaires des parents qui travaillent à l’hôpital Trousseau ou dans la zone commerciale de Chambray-lès-Tours.

Au-delà de ça, le trio voudrait que l’ensemble des repas servis dans la crèche soient proposés avec des aliments bio, idem d’ailleurs pour les produits de soins. « Nous aimerions aussi que la culture soit présente avec des animations assurées par des intervenants extérieurs comme de la musique ou des ateliers manuels, de la peinture ou du jardinage. Nous aimerions aussi favoriser les liens entre les séniors et les enfants peut-être avec des visites dans les maisons de retraite. Enfin, nous aimerions apprendre les bases du langage des signes aux petits car cela augmente les interactions avec les enfants. »

Reste donc désormais à trouver une commune d’accueil puis un local pour installer la structure. Une campagne de financement participatif a été lancée et se poursuit pendant tout ce mois de juin dans l’objectif de récolter 2 800€ « pour acheter du petit matériel, des lits, tables de change… Nous souhaitons également que les contributeurs puissent donner leur avis sur notre concept. »

Olivier COLLET

Pour soutenir La Féérie des Lutins c'est par ici.