Tours Agglo

Le Château de Versailles recréé dans un train à St-Pierre-des-Corps

Une opération particulièrement minutieuse à découvrir en images.

On les voit de loin si l'on prend un train entre Tours et St-Pierre-des-Corps. Là, garés sur les voies du Technicentre de la SNCF : des RER venus tout droit de la région parisienne. Après une vingtaine d'années à circuler sur les rails de la capitale et de ses environs, ils viennent en Touraine pour une rénovation complète, de la tête aux pieds, afin de repartir pour 15 ans de service.

Ca fait déjà plusieurs années que ça dure, et c'est loin d'être terminé : "en fait pour la SNCF il y a le petit garage du coin qui fait la maintenance en Île-de-France et nous, nous sommes le gros concessionnaire" explique de manière amusante un technicien qui nous fait visiter une rame toute neuve destinée à la ligne C... et décorée aux couleurs du Château de Versailles qu'elle est amenée à desservir.

Après une première expérience de ce type en 2012 avec la demeure de Louis XIV "qui avait beaucoup plu au point que des touristes voulaient privatiser la rame" selon la cheminote Marianne Azoulay, la SNCF renouvelle l'opération. Voici comment ça fonctionne : pour attirer l'oeil des étrangers et changer l'ambiance de voyage des usagers du quotidien (550 000 sur la ligne C), elle met en place des partenariats "exclusivement culturels" pour changer le look des trains (il y a par exemple un train du cinéma qui circule sur le RER D + un train de l'impressionisme sur le réseau Transilien). Ici, c'est donc le Château de Versailles qui est impliqué. Au total, 10 rames seront à ses couleurs : 5 déjà en service et 5 en cours de rénovation, dont celle en photo sur cette page.

D'un bout à l'autre des 6 voitures, nous voilà donc dans l'univers du Château : la Galerie des Glaces, les jardins, les tableaux historiques, la grande bibliothèque... Il s'agit de trompes l'oeil, des autocollants réalisés à partir de photos et minutieusement collés par une équipe dont c'est le métier. A la différence près que d'habitude, ils mettent en place ce "pelliculage" sans trop de calculs puisqu'il est d'une couleur unique, "là c'est un puzzle de 941 pièces" note Thomas Moussu, responsable des 58 personnes de l'équipe "peinture et pellicule". 8 agents et 741h de travail réparties sur un mois ont été nécessaires pour décorer le train que nous avons visité avec un matériau destné à résister aux tags et aux dégradations diverses. Petit plus : les textes sont écrits en 4 langues dont le chinois. De quoi donner des idées à notre région ? Des TER aux couleurs de Chambord ou Azay-le-Rideau ça pourrait faire son petit effet...

Découvrez le train en images ci-dessous...

Olivier COLLET