Tours Agglo

Chambray-Brest : un match à Ultra Haute Température

Les Chambraisiennes ont fait match nul contre les Bretonnes, 22-22.

Le CTHB a eu chaud dans tous les sens du terme ce dimanche. Déjà parce que la Fontaine Blanche était pleine à craquer : plus de 900 personnes et plusieurs debout pour assister au dernier match à domicile des handballeuses tourangelles cette saison. Le dernier match avant la montée en première division. Et avec quelle affiche : face à Brest, meilleure équipe de D2 cette année, promise au titre de champion.

Donc les filles de Guillaume Marques qui envisagent bien plus qu'un maintien dans l'élite du hand français la saison prochaine se devaient de performer dans ce match pour montrer qu'elles méritent véritablement cette arrivée au niveau supérieur. Déjà assurées de la seconde place de leur championnat, elles n'avaient donc pas d'enjeu mathématique pour cette rencontre mais un sacré enjeu sportif.

La température n'a cessé de monter au fil des 60 minutes du match. Déjà parce qu'en première période, ça a été difficile de béloquer le compteur. Actions imprécises, manque de rythme, agressivité chez les visiteuses... Les Chambraisiennes ont fait la course en tête mais sans vraiment s'imposer, à quelques exceptions près comme une superbe contre-attaque de Mathilde Nicollet qui jouait son dernier match en Touraine avant de partir sous d'autres couleurs la saison prochaine.

Avec une petite avance à la pause (10-8), le CTHB avait l'avantage mais se devait encore de concrétiser pour assurer la victoire. Face à des Brestoises tendues, maladroites, désorganisées en défense, elles creusent un peu l'écart portées par l'attaque de Koumba Cissé et la solide défense de Linda Pradel dans les buts. Mais en fin de match, les Bretonnes ont su se resouder et leurs supporters bruyants ne se sont pas calmés dans le chaudron bouillant de Chambray-lès-Tours. Résultat : Brest a fait trembler le but chambraisien, a maintenu une pression jusqu'aux dernières secondes.

22-22 à moins d'une minute de la fin, la balle est à l'attaque tourangelle : première tentative de tir repoussée, une deuxième à 4 secondes de l'ultime coup de sifflet. Brest fait faute mais les arbitres ne bronchent pas plus que ça et n'accordent pas un tir qui aurait pu sembler logique. Chambray est piqué au vif alors que l'affrontement aurait pu tourner à son avantage. Des matchs tendus comme ça, ce sera le quotidien la saison prochaine. Il va falloir apprendre à les gérer et les maîtriser jusqu'au bout sous peine de douches froides.

Voici les photos de la rencontre par James TECHER...

Olivier COLLET