Tours Agglo

Festival des Années Joué : « il faut voir les choses en grand »

La 19ème édition va compter deux grosses exclusivités par des compagnies d'art de rue de renom.

Les Années Joué à Joué-lès-Tours, c'est devenu une grande fête, d'autant plus quand le Soleil est au rendez-vous. La Touraine est déjà bien tournée vers les arts de la rue (Point Haut, 37ème Parallèle...) et le festival dont ce sera la 19ème édition cette année fait partie de leurs vitrines, tout en allant chercher loin des talents pour attirer public et programmateurs en Touraine afin de s'imposer dans le paysage national. C'est en tout cas l'ambition de la municipalité comme l'explique le maire Frédéric Augis en marge d'une interview publiée ce lundi sur Info-Tours.fr :

"L’idée c’est de mettre ce festival pour longtemps dans les dix premiers festivals d’art de rue de France. J’ai rajouté 50 000€ dans le budget en arrivant. Cela permet d’avoir plus d’argent pour faire venir des compagnies et augmenter les cachets. On peut devenir encore plus grand sur l’aire actuelle, dans le Parc de la Rabière. En fermant simplement la Rue de Verdun, on a des hectares de liberté. Les gens qui finissent leur samedi soir sur la place du marché de la Rabière, c’est génial.

A LIRE AUSSI :l'interview intégrale de Frédéric Augis

On a passé un cap et ça donne envie de venir chez-vous. Et si il faut mettre des moyens à un moment donné on en remettra : il faut voir les choses en grand. Cette année, une compagnie vient pour un one shot, la première nationale d’un spectacle. Komplex Kapharnaüm. Nous aurons aussi les Plasticiens Volants (qui participent à toutes les  cérémonies de clôture des Jeux Olympiques depuis ceux de Barcelone). Ce sera pour une première autour de Léonard de Vinci, Da Vinci... VOLARE !. Mais au-delà, les Années Joué ça permet aussi aux jeunes d’apprendre le spectacle de rue. On développe une forme de culture chez nos gamins. Pas que trois jours de festival dans l’année." Une quarantaine de compagnies sont attendues au total, 33 000 festivaliers avaient participé à l'édition 2015.

La culture à Joué-lès-Tours, c'était aussi les Folies Foraines, disparues en 2014. Après deux ans d'attente, leur remplaçant est attendu pour l'automne, dans un tout autre registre puisque ce sera autour du Noble Joué : "On a la chance d’avoir une appellation qui porte le nom de la ville. Louis XI en buvait. Ca semblait intéressant de mettre en valeur l’art de la table, le travail autour de la vigne dans le cadre d’une manifestation. En plus sur la ville on a le président de la Touraine Gourmande qui a un restaurant avec un panorama sur la vigne. Il y avait un pont naturel à faire entre Mr Plateau et le bon vin" poursuit Frédéric Augis sans en dire plus pour l'instant sur le programme complet ou la date de l'événement. 

O.C. / Photo : Thierry BRANGER