Tours Agglo

Ce qui va pousser en 2016 à Chambray

Centre-bourg, commerces, écoquartier... Revue de détails avec le maire Christian Gatard.

En 2016, Chambray-lès-Tours a inscrit près de 7 millions d'euros d'investissements dans son budget. Alors à quoi vont-ils servir ? "Comme chaque année nous allons consacrer un million et demi d'euros à l'entretien de la voirie, des espaces verts, de l'environnement et des équipements" précise d'emblée le maire de la commune Christian Gatard (PS). "Depuis le mandat précédent, nous avons aussi une politique d'acquisition de foncier (de biens immobiliers, ndlr) et cette année nous allons y consacrer 650 000€."

Mais le grand dossier du moment, en photo ci-dessus, c'est la rénovation du centre-bourg : "elle se terminera dans l'année et nous avons prévu de dépenser 1,7 à 1,8 million d'euros pour ce chantier. Mon objectif c'est d'avoir un centre-bourg moderne, convivial, agréable à vivre et où l'on retrouve les fonctions d'un coeur de ville : des commerces et tous les services regroupés en mairie."

Point important selon l'élu : "nous avons voulu retrouver l'âme de Chambray en ayant à l'esprit le cadastre de l'époque de Louis XV à la fin du XVIIIème siècle. Il y avait une voie qui reliait le Château de la Branchoire à l'église qui en était d'ailleurs la chapelle. C'est un super projet de recréer tout cela. Il faut que Chambray aille de l'avant en respectant son histoire." Exemple : "beaucoup de promoteurs m'ont proposé de l'argent pour construire des logements sur le stade des Platanes mais j'ai dit non et on va le transformer en un jardin public, on va retrouver de l'espace. Aujourd'hui il faut penser l'urbanisme comme un paysage avec des liaisons douces, un cheminement piéton... Et ensuite on voit ce que l'on fait au milieu."

A LIRE AUSSI :L'interview intégrale de Christian Gatard

On parlait du Château de la Branchoire, revenons-y : "on va lancer une étude de 50 000€ pour envisager sa rénovation" annonce Christian Gatard qui sait déjà ce qu'il veut : "on va faire des travaux pour créer, d'ici 2018, des salles que l'on pourra louer pour des mariages, des événements professionnels, des expositions, du théâtre... Il sera géré comme une activité économique. Il faudra que les frais d'exploitation soient couverts par les recettes de locations." Une deuxième étude est inscrite au budget : "pour 2017 on envisage le déménagement de notre centre technique municipal de la Route de Loches pour le réinstaller près de l'hippodrome. En 2018, on vendra les anciens locaux pour en faire des logements  Ca pourrait rapporter entre 1,3 et 1,6 million d'euros pour la commune."

On ne peut pas achever cet article sans évoquer l'écoquartier de la Guignardière qui va commencer à sortir de terre... Sur une surface de 23 hectares, 600 logements doivent voir le jour dans les deux prochaines années. "Nous allons faire un emprunt de 4 millions d'euros pour son aménagement cette année. Il va servir pour la voirie, la viabilisation et l'acquisition de terrains." Un aménagement qui sera mené par la ville et non pas par une entreprise privée pour diminuer les coûts et qui sera remboursé lors de la vente des appartements : "à terme, l'opération pourrait être excédentaire" espère Christian Gatard.

Olivier COLLET