Politique

Environnement et développement durable... les grands oubliés de la droite française ?

L'édito d'Info-Tours.fr.

Les débats politiques se suivent et se ressemblent même si on peut toutefois se rassurer ce jeudi soir, parce que le service public télévisé nous a épargné "la double ration de frites à la cantine". Au moins, l'honneur est sauf. On aura beaucoup entendu parler de dépenses publiques, de fonctionnaires, de travailler plus pour gagner autant ou à peine plus... encore de dépenses publiques... bref des thèmes qui certes nécessitent des expressions publiques et des décisions sans nul doute courageuses à prendre. Sauf qu'à l'heure du XXIe siècle, d'une planète qui n'en peut plus de nous accueillir et de nous supporter, du réchauffement climatique, où sont passés les thèmes environnementaux, de développement durable et d'écologie. Il y a quelques années, les élus de droite s'offusquaient de voir l'écologie devenir un parti, et que l'écologie ne pouvait être une thématique confisquée au nom de quelques uns mais ce soir, Messieurs, vous avez donné raison aux écologistes de tous poils qui considèrent désormais à raison que la classe politique française ne prend pas la mesure du défi qui nous attend. 

Pas un mot d'environnement, pas un mot de développement durable, pas un mot qui permette aux Français d'espérer des jours meilleurs sur cette planète qui est à bout de souffle... Toutes vos déclarations sur les déficits publics seront battus en brêche lorsqu'il faudra dépenser des milliards pour se prémunir contre tel ou tel risque naturel, des milliards pour venir en aide à telle ou telle région victime de catastrophes écologiques et environnementales. Le bien vivre ensemble passe aussi par le mieux vivre ensemble... j'aurai tant aimé qu'au mieux un de ces mots eut été prononcé, au moins pour donner l'impression qu'on y pense. Tant qu'on y est... Il semble que le mot culture soit un gros mot aussi ! 

Laurent Guillaumé