Indre-et-Loire

Finances publiques en Indre-et-Loire : la réorganisation crée des inquiétudes

Plusieurs sites concernés par des fermetures.

La préfecture d'Indre-et-Loire a récemment examiné le projet de réorganisation de la Direction Départementale des Finances Publiques. Nous nous en sommes fait l'écho vendredi 14 juin en évoquant le projet de fermeture de l'accueil au public de Loches, ce qui signifie que seuls les centres de Tours et Chinon continueront d'ouvrir leurs portes aux contribuables qui ont des questions.

S'il pose de sérieux problèmes aux personnes qui n'ont pas la possibilité matérielle ou le temps de se déplacer si loin, ce projet est motivé par l'évolution régulière des démarches administratives vers le web avec, par exemple, la possibilité désormais de chatter avec des agents des impôts en remplissant sa déclaration. Mais à voir le monde qui se presse par exemple au Cahmp Girault en avril en mai, on comprend vite que beaucoup ont encore besoin d'avoir des humains en face d'eux directement. Il faudra donc leur trouver des solutions, le gouvernement envisage ainsi de développer les maisons de services publics mais on attend encore son plan précis dans ce domaine et les moyens qui lui seront alloués.

En attendant, les agents des impôts font part de leurs inquiétudes. Une banderole revendicative est apparue dès la fin de semaine sur le centre des finances publiques de Loches et une autre à Amboise : "12 des 16 structures implantées dans le département sont aujourd'hui menacées de fermeture (en 2020 pour la gestion fiscale et 2021 pour le secteur public local)" dénonce la CFDT dans un texte qui nous est parvenu.

"Sur le site d'Amboise, c'est le service impôt des particuliers ainsi que la trésorerie qui seront supprimés. Seul le service impôt des entreprises sera maintenu avec en contrepartie transfert des missions de Loches et Chinon (qui disparaissent) et près de 30% de la gestion actuellement confiée à Tours.

Les missions d'Amboise seront transférées à Chinon et celles de la trésorerie d'Amboise (mais également celles de la trésorerie de Château-Renault) à Loches" poursuit le syndicat qui déplore qu'un usager du Castelrenaudais souhaitant rencontrer un agent des finances publiques sur un sujet d'ordre fiscal devra se rendre à Chinon (88Km soit 1h30 de route).

A noter que les syndicats appellent à un rassemblement devant la direction des finances publiques de Tours ce lundi à partir de 14h, Boulevard Béranger.