Indre-et-Loire

Vélos électriques et réforme du stationnement : du nouveau dans les rues d’Amboise

Quelques modifications pour le printemps.

La visite du président français Emmanuel Macron et de son homologue italien Sergio Mattarella n’est pas la seule actualité importante de la semaine pour la ville d’Amboise. Il y a aussi la fin des travaux sur le Pont Leclerc, après plusieurs mois de perturbations. Et puis quelques autres choses encore…

D’abord, la ville annonce la mise en place d’un système de vélos en libre-service. Il ne s’agit pas de vélos que l’on peut déposer n’importe où comme les Indigo Wheel de Tours mais d’engins que l’on peut prendre et remettre dans trois stations ainsi réparties : une à la gare, une tout près du château et la troisième dans le sud de la commune, à côté de l’école Jeanne d’Arc.

Selon la mairie, l’objectif est de remplacer la voiture dans le centre-ville. Il s’agit d’une expérimentation de 6 mois. Pour une course jusqu’à 10 minutes, ce service est gratuit. Ensuite il coûtera 1€50 de l’heure. Bonus : ce sont des vélos électriques.

Pour utiliser le dispositif il faut l’application Amboise-vélo-libre-service dispo sur App Store et Google Play. C’est la société Rouelib qui se charge de l’entretien des vélos et du rechargement de leurs batteries. Une intervention est prévue chaque jour pour s’assurer que tout va bien.

Si vous utilisez tout de même la voiture à Amboise, ce 1er mai est synonyme de changements : désormais stationner 20 minutes sera gratuit. Moyennant un ticket pris à l'horodateur ou sur l'application Whoosh, chaque véhicule pourra stationner une fois 20 minutes par jour sur les stationnements payants. Par ailleurs, les "stationnements 20 minutes gratuites" passent à "30 minutes gratuites" quai de Gaulle, place Saint-Denis et rue Montebello. 6 places sont concernées. Enfin, le parking du kiosque réservé au stationnement longue durée (1€ de l'heure) redevient payant pour la saison d'été.