Indre-et-Loire

Un an après, que vaut le site d’emploi local JobTouraine ?

3 500 personnes y ont déjà déposé leur CV.

A la rentrée 2017, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire présentait JobTouraine, un nouveau site web pour trouver du travail dans le département. Inspiré d’un dispositif mis en place dans le Loir-et-Cher (Job41), le portail est ouvert à toute personne recherchant un travail mais vise surtout les bénéficiaires du RSA, celles et ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi. A l’inverse d’autres sites, ce n’est pas seulement un annuaire d’annonces mais un service qui met en avant la géolocalisation pour trouver une offre proche de son domicile. Depuis quelques mois, JobTouraine s’est également doté d’une application mobile.

Choisi pour faire partie des 10 territoires pilotes pour tester le Plan Pauvreté du gouvernement, le département d’Indre-et-Loire a présenté JobTouraine au délégué interministériel chargé de l’application des mesures d’Emmanuel Macron lors de sa visite à Tours il y a quelques jours. « Le bilan est bon » assure Vincent Louault, l’élu en charge du suivi du dossier pour le Conseil Départemental. En 14 mois, 3 500 CV ont été déposés dont 1 900 par des bénéficiaires du RSA (ils sont environ 15 000 dans tout le département).

Souvent des offres pour des contrats courts

« 25% des personnes qui ont déposé un CV ont eu des discussions autour de leur profil avec des employeurs » explique Vincent Louault qui estime que c’est un bon chiffre. En revanche, si l’on sait que 402 entreprises ont déposé un total de 2 000 offres sur JobTouraine, et que 95% d’entre elles se disent satisfaites de son fonctionnement, on ignore combien d’emplois ont réellement été créés.

Le Conseil Départemental assure qu’environ 400 bénéficiaires du RSA ont retrouvé « une activité ». « Parmi les personnes sorties du RSA, 25% sont passées par la plateforme » nous dit aussi Vincent Louault. Mais attention : cela ne veut pas dire qu’elles ont trouvé un emploi stable ou durable… Même si on recense 38% d’annonces pour des postes en CDI sur le site, 30% des offres de JobTouraine concernent des missions d’intérim, 24% des CDD.

Le défi : trouver un travail près de chez soi

Aujourd’hui, l’enjeu du Département est de convaincre un maximum de bénéficiaires du revenu minimum de solidarité de s’inscrire sur JobTouraine même si « il n’est pas question de forcer les gens » promet Vincent Louault qui ne veut pas juste un catalogue de CV. « Chaque bénéficiaire du RSA a un agent référent qui l’aide dans ses démarches. Certaines personnes ne sont pas prêtes parce qu’elles sont malades ou vraiment très loin de l’emploi » poursuit le vice-président départemental.

 

Autre enjeu, surtout en cette période où le prix de l’essence fait débat : réussir à trouver des postes pour des personnes qui n’ont pas forcément de moyen de locomotion et qui habitent en zone rurale… « Nous n’avons pas beaucoup de solutions mais nous essayons d’en trouver avec les garages associatifs ou la plateforme Wimoov. On fait aussi en sorte de voir si, pour un poste qui existe à 30km du domicile de la personne, il n’y en a pas un similaire à 5km. Par exemple, une secrétaire de Bléré qui travaille à Chinon aurait peut-être pu se rapprocher de chez elle. » Voilà aussi pourquoi le site est également accessible aux personnes qui ont déjà un emploi et souhaiteraient en changer pour rejoindre une entreprise qui correspond mieux à leur mode de vie.

Bientôt une plateforme unique pour l’emploi en Touraine ?

Parmi ces recruteurs, on l’a dit, beaucoup d’agences d’intérim mais aussi l’Armée de l’Air, Monts Plomberie, My Serious-Game, l’INRA, Super U, les Pompes Funèbres Dias… Des grosses sociétés, mais aussi des structures plus petites. Quand elles déposent leurs offres, celles-ci restent en ligne un mois. Pas toujours facile d’assurer le suivi : « pour les TPE nous allons donc leur proposer un nouveau service » annonce Vincent Louault. L’idée : « les sociétés nous téléphonent pour expliquer leurs besoins, et on met l’annonce en ligne pour elles avec leur contact. »

A terme, JobTouraine espère devenir LA plateforme emploi de référence du département, en complément de Pôle Emploi. Pour cela, des discussions ont été engagées avec Tours Métropole pour absorber AggloJob, un site lancé il y a quelques années mais qui n’a jamais vraiment décollé.

Olivier Collet