Indre-et-Loire

Cancer de la prostate : depuis Tours, Thierry lance une pétition

Il demande le remboursement d'un médicament dont le coût est de 30 000€.

Fin décembre, des médecins et des patients ont lancé une mobilisation pour demander le remboursement par la sécurité social du Raidum 223. Ce médicament à 5 000€ l'injection est réputé commùe très efficace pour les hommes souffrant d'un cancer de la prostate, une maladie particulièrement fréquente puisque 50 000 nouveaux cas sont décelés chaque année en France, et 9 000 personnes décèdent de ses suites.

Déjà pris en charge dans 23 pays européens, le Radium 223 reste relativement peu utilisé en France (à une soixantaine de reprises). En Touraine, Thierry Marteau, 44 ans, aimerait que ça change. Il vient donc de lancer une pétition et projette d'écrire à la ministre de la santé Agnès Buzyn pour l'alerter sur cette situation : "combat est rude, je suis un traitement hormonal couplé à des séances de chimiothérapie.  Quand on est dans ma situation, quand on est chargé de famille, une seule chose s'impose, le combat" explique ce père de 4 enfants.

"Le drame, dans cette histoire, c'est que les malades se retrouvent pris entre deux feux ; celui des laboratoires qui veulent vendre au plus cher leurs traitements afin de financer leurs recherches et celui de l'Etat qui veut les obtenir à bas prix pour autoriser leur remboursement et limiter la dépense publique" argumente également Thierry.

Sa pétition rassemble près de 800 signatures, elle est accessible en cliquant ici.