Indre-et-Loire

Visite et shooting pour Miss Nationale à Chenonceau

Elles sont passées par le château jeudi dernier.

Décidément, le Château de Chenonceau est très apprécie des reines de beauté : après le shooting de Miss France sur le Cher avec le monument en fond juste après son élection, c'est le comité Miss Nationale qui a profité du décor historique de la bâtisse pour organiser un shooting avec plusieurs Miss la semaine dernière.

Etait notamment présente, Annaelle Bagot, Miss Nationale 2017 (20 ans, née à Lorient, élue Miss Nationale Bretagne, en BTS dans l'immobilier). Elle achève son année à la fin du mois mais prépare le concours de Miss Elégance World où elle représentera la France en mars. 

A ses côtés, Alyzé Dupont, 19 ans, Miss Pays de Loire 2017, en BTS Assurance à Nantes et qui espère devenir Miss Nationale 2018 lors du concours national le 28 janvier. "ce concours m'a permis de gagner énormément de confiance en moi, car quand j'étais plus jeune, je n'étais pas à l'aise avec mon physique" dit-elle. Elle soutient par ailleurs une association de lutte contre le cancer.

A Chenonceau, elle était accompagnée de sa première dauphine, Océane Morchid, 18 ans, étudiante en droit en Vendée, passionnée de lecture, d'équitation et de mode mais également investie dans une association aidant les personnes incarcérées à se réinsérer dans la société (le GENEPI). "Cette journée était magique car en plus d'avoir eu la chance de faire des photos dans ce cadre magnifique, nous avons pu aller à la rencontre des visiteurs du château et faire des photos avec eux. Voir la joie dans le regard de tous ces enfants, nous a rappelé quelle merveilleuse aventure nous vivions" dit-elle pour résumer la journée également passée avec la deuxième dauphine d'Alyzé Dupont, Maëlle Lepicier (18 ans). D'origine bretonne elle vit près d'Angers, a un bac pro accueil-relation clients et souhaite devenir hôtesse de l'air.

Les 4 jeunes femmes étaient accompagnées de la coiffeuse Marie-Claire Vincent (et son apprentie), de la maquilleuse Aurore Delahaye et des photographes Léa Grandperrin et Vncent Jérémy Lemaire (qui a réalisé les photos de cet article).