Indre-et-Loire

Une commission pour lutter contre la prosititution en Indre-et-Loire

La préfecture travaille avec l'association Le Nid.

Cette semaine, la préfète d'Indre-et-Loire Corinne Orzechowski organisait une réunion au sujet de la prostitution dans le département, et elle a annoncé la création d'une commission de lutte chargée notamment d'aider des personnes à sortir de la prostitution.

"La prostitution se développe sous de nouvelles formes avec le recul de la prostitution diurne (sur les trottoirs, ndlr)" indique la préfecture qui évoque le développement des réseaux sur internet par exemple. Les mineurs ou les femmes vulnérables sont aussi concerné(e)s sans oublier des lieux et espaces fermés avec séquestration et mobilité des prostituées (sex tour dans plusieurs villes). "Des réseaux mafieux organisent et développent la prostitution avec des profits importants" expliquent les services de l'Etat ajoutant que les policiers tourangeaux ont récemment démantelé "des réseaux" en Indre-et-Loire, sans en dire plus.

La préfecture, qui travaille avec l'antenne tourangelle de l'association Le Nid, est en train d'établir un recensement de la prostitution dans le département. Une première depuis 2003.

Résultat : 114 structures interrogées. Sur les réponses recueillies à ce jour, 14 mineurs ont été identifiées et 104 personnes prostituées adultes, 84 repérées sur un grand réseau Internet et 50 suivies régulièrement par le Nid. A ce jour, ce sont donc 252 hommes et femmes prostitué(e)s qui ont été recensé(e)s. Mais il y en a probablement bien plus.

Plusieurs réunions doivent maintenant avoir lieu pour établir un plan d'action autour de la prostitution en Indre-et-Loire. 4 axes ont été définis, dans le cadre de la dernière loi sur la prostitution votée en 2016 :

- mettre fin à la répression des victimes de la prostitution
- mettre en place un accès à des parcours de sortie de la prostitution
- assurer protection et soutien à toutes les victimes, y compris étrangères
- faire reculer la prostitution en interdisant tout achat d’un acte sexuel

Les services de l'Etat indiquent enfin qu' une personne est suivie "pour une inscription dans un parcours de sortie de la prostitution. Il s’agit d’un encadrement global concernant le logement et l’hébergement, l’accès aux soins et au droit, une aide financière à l’insertion professionnelle et sociale, une autorisation provisoire de séjour."