Indre-et-Loire

Vin, guerre et paix en novembre à Chinon

Rabelais est toujours parmi nous.

4 jours pour s’abreuver avec de bons millésimes et des conférences : voilà comment on pourrait résumer, en une phrase, la 3ème édition du festival des Nourritures Élémentaires prévue du 9 au 12 novembre dans le Chinonais.

L’an dernier, cet événement qui a pour ambition de faire perdurer l’esprit de Rabelais dans la région a accueilli un millier de personnes. Pour 2017, il se déroule autour du 11 novembre. La date est symbolique et correspond à la fin de la 1ère guerre mondiale... Du coup, parmi tous les (nombreux) thèmes qu’ils ont en réserve, les organisateurs de l’événement ont choisi… la guerre.

Après le thème joyeux choisi pour 2016 (le rire), voilà qui dénote… « Mais la guerre est un thème majeur de l’œuvre de Rabelais, dans Gargantua par exemple. Et puis nous vivons dans une époque trouble et violente » justifie Ann Chevalier, vice-présidente à la culture de la Communauté de Communes Chinon Vienne et Loire. On se souvient aussi que Chinon a été le théâtre d’une guerre débutée à cause d’une histoire de brioche aux épices : la guerre picrocholine.

Avec 15 temps forts dont 6 conférences et 3 expositions, Les Nourritures Élémentaires est un festival très diversifié, très ouvert, capable d’attirer des spécialistes et de grands curieux… En mettant côte à côte intellectuels et vignerons, il veut aussi montrer que « le vin est un outil de diplomatie. » Pour le prouver, une dégustation de « millésimes de la paix » est en train de s’organiser pour le 11 novembre, c’est-à-dire que seuls des vins produits lors d’années marquées par des fins de conflits seront débouchés, « avec l’espoir de remonter le plus loin possible » confie Francis Jourdan, président du Syndicat des Vins de Chinon.

Ce qui vous attend au festival :

Des événements souvent gratuits (c’est toujours bon à signaler).

Aya Iwashita sera là. C’est une spécialiste japonaise de Rabelais. Elle racontera comment les textes de l’auteur de la Renaissance ont été utilisés pour faire passer des messages pendant la seconde guerre mondiale. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ils étaient cachés… dans les notes de traduction !

Un autre spécialiste étranger viendra à Chinon : François Rigolot, de l’Université de Princeton (USA). Il est attendu sur « la guerre des mots. »

Il y aura également des poèmes, beaucoup de poèmes dans le cadre d’un projet visant à écrire des poèmes pour tous les habitants de la terre…

Une expo de verrerie s’installera au musée Le Carroi, une collection de grande qualité, la deuxième plus importante après celle d’un musée de l’État de New-York.

Une projection de Docteur Folamour est prévue au cinéma de Chinon le 9 puis une soirée mêlant jazz et polar le 10 (original !).

Une visite de la maison natale de Rabelais est organisée le 11… Avec une dégustation de vins du Domaine de La Devinière.

Des dédicaces, des dégustations, des écrivains, des dégustations (bis), un dîner théâtre avec la Cie Discrète (le 11), des dégustations (ter), de la philo (le dimanche) allongent la liste… Bref, vous aurez le choix. Le mieux c’est d’aller jeter un œil au programme complet sur le site de l’événement avec tous les descriptifs et les infos pratiques.

Et n’oubliez pas, contrairement au vin qui se consomme avec modération, le savoir se boit à profusion.

O.C.