Indre-et-Loire

Eté 2016 : des touristes étrangers moins nombreux en Centre-Val de Loire

La clientèle française a en revanche permis de sauver la saison.

C’est la confirmation d’une tendance que l’on avait bien sentie arriver, entre les inondations qui ont touché le Centre-Val de Loire en juin et le contexte de menace terroriste : dans son bilan de la saison touristique pour l’été 2016, l’INSEE note clairement une baisse du nombre de touristes étrangers dans notre région. Ainsi, de mai à septembre, les hôtels et campings ont enregistré 4,9 millions de nuits réservées, soit 1,2% de moins que pour la même période en 2015 (environ 50 000 nuits de moins). Cependant, cette baisse est moins importante que la moyenne sur tout l’hexagone (-2,1%), elle touche par ailleurs essentiellement l’hôtellerie de plein air (campings). On a également recensé plus de touristes en 2016 que pour 2012 ou 2014, presque autant qu’en 2013 mais bien moins qu’en 2011.

Pendant ces 5 mois, la tendance est également claire : les étrangers ont boudé le Val de Loire avec une baisse de fréquentation de presque 12%, contre 5% à l’échelle nationale. Les touristes venus d’ailleurs ne représentent plus qu’un visiteur sur 4 dans notre région. « Les européens sont moins venus en France et ceux qui l'ont fait ont privilégié les régions accueillant des événements sportifs ou culturels. La désaffection est aussi marquée pour les touristes venant de plus loin, notamment des États-Unis, du Japon et de Chine » analyse l’INSEE. C’est le Loir-et-Cher qui a le plus souffert de la situation, même si le département a bénéficié d’une hausse de la clientèle française (+13%).

Dans le détail, la fréquentation des Japonais (dans les hôtels) a chuté de 68% (ce sont eux qui ont le plus d’inquiétudes sur la sécurité), -35% pour les Italiens, -6% pour les Allemands mais… +1% pour les Suisses.