Indre-et-Loire

« Mon Souvenir de 2016 » : Christine Fauquet

Maire de Saint-Règle.

Une nouvelle année touche à sa fin... En Touraine comme ailleurs, 2016 a été riche en actualité. Chacun l'a vécue à sa manière. Comme l'an dernier, nous avons donc proposé aux Tourangeaux de nous raconter ce qui a été important pour eux ces derniers mois... Qu'ils soient artistes, engagés en politique, sportifs ou issus du monde économique, nous les avons tous croisés au cours d'un reportage, d'une interview ou d'un événement. C'est l'occasion de prendre de leurs nouvelles mais aussi de mieux les connaître. Leurs textes seront publiés tout au long de ce mois de décembre...

 

Christine Fauquet est une élue centriste, maire de Saint-Règle et conseillère régionale. Elle nous donne sa vision d'un événement qui marqué toute l'Indre-et-Loire et même toute la France à la fin du printemps : les fortes pluies et les inondations. Sa commune a été envahie par les eaux...

"Cette année 2016 m’a confrontée à mes lourdes responsabilités de Maire de Saint-Règle, avec le risque de rupture de la digue de l’étang de la Janvrie, en forêt d’Amboise. Une expérience que je peux qualifier d’enrichissante puisque tout s’est bien terminé.

Aller sur le terrain, constater que la digue était à moitié détruite, alerter les services compétents afin que la départementale fut fermée. Le niveau de l’étang étant trop haut, il était alors impossible d’ouvrir les vannes tant qu’il n’aurait pas baissé d’un mètre. En attendant de trouver les solutions techniques à ce problème, décider d’évacuer les maisons en aval : 45 000 m3 pouvaient déferler sur le bourg déjà inondé la veille.

Quelle angoisse : évacuer combien de maisons ? Les habitants allaient-ils accepter de quitter leur maison alors qu’aucun expert n’était encore intervenu et que je suivais mon instinct ? Le Lieutenant Gagner (pompier) et le Major Raffestin (gendarme) allaient alors m’épauler et ils seraient toujours présents avec leurs hommes pour vider l’étang, renforcer la digue, empêcher le passage des voitures et protéger les maisons évacuées. Je ne les remercierai jamais assez pour leur totale disponibilité et leur professionnalisme.

L’expert détaché par le cabinet du Préfet validera la décision prise. Pendant les trois jours qui suivirent, le Président du département et le Préfet allaient financer et ordonner les travaux nécessaires en m’écoutant et m’associant à toutes les décisions à prendre.

Les habitants de Saint-Règle et les élus présents ont été formidables : ils ont su me faire confiance, agir rapidement, aider leurs voisins, les loger, faire le relais des informations que je mettais sur Facebook chaque soir.

J’ai ressenti très durement cette expérience, une fois le danger écarté et les habitants rentrés chez eux. Cet accident ne s’était jamais produit auparavant et j’ai réalisé que mon rôle qui est d’anticiper et de veiller à la sécurité des personnes et des biens n’était pas une figure de rhétorique.

J’ai également vérifié à quel point il était important de travailler collectivement et que nous pouvions compter sur les aides apportées par tous les services de l’état, notamment les pompiers et les gendarmes. Que lorsque tout va mal dans une commune le Maire se doit d’être efficace et rapide dans ses décisions, qu’être élu est une charge, une grande responsabilité et demande une disponibilité de chaque instant. Et quand tout se termine bien savourer la joie ressentie.

A titre personnel cette année a vu naître mon quatrième petit enfant, et je remercie ma famille pour le soutien sans faille qu’elle m’a toujours apporté."