Indre-et-Loire

Les transports scolaires gratuits dès le 1er septembre 2017

Mais il faudra toujours payer les frais d'inscription.

C'était une promesse de campagne forte de la gauche il y a un an lors de la campagne des élections régionales en Centre-Val de Loire : des transports scolaires gratuits partout dans la région. L'union PS-PRG-Verts-UDE ayant remporté le scrutin (dans une triangulaire avec la droite et le FN, et grâce à son succès en Indre-et-Loire), il est tant de passer aux actes. Et ça tombe bien car à partir du 1er janvier 2017, c'est la loi, la région va récupèrer la gestion des transports scolaires et périurbains actuellement sous la houlette du Conseil Départemental (le réseau Fil Vert), ce qui fait partie des raisons expliquant la hausse de plus de 20% du budget du Conseil Régional l'an prochain (pour atteindre 1,3 milliard d'euros).

"Le département d'Indre-et-Loire est celui où les transports scolaires coûtent le plus cher, soit 150€ par enfant" explique Pierre-Alain Roiron, conseiller régional PS et maire de Langeais (alors qu'ils sont déjà gratuits en Loir-et-Cher). Dès la rentrée prochaine, on pourra donc oublier la facture... ou presque : les familles tourangelles devront s'acquitter de droits d'inscription afin d'obtenir une carte de transport personnelle "dont le coût sera d'environ 20-30€" nous précise-t-on, bien que le montant définitif ne soit pas encore connu. Le titre de transport en question permettra aux collégiens, lycéens ou apprentis de faire le trajet entre leur domicile et leur établissement scolaire et devrait aussi leur permettre d'avoir des réductions sur leurs autres déplacements ou sur la culture.

En parallèle, l'équipe du président de région François Bonneau réfléchit à une réorganisation complète du réseau de transport en Centre-Val de Loire : "dans un premier temps il sera maintenu en l'état mais il va falloir engager une réflexion car nous avons des doublons sur certains axes" poursuit Pierre-Alain Roiron qui cite un exemple : "pour aller de Tours à Château-Renault vous pouvez prendre le train, les bus TER ou les cars Fil Vert... Il va donc falloir mener un travail d'harmonisation et de convergence, regarder aussi les horaires et réfléchir à une cohérence tarifaire à l'échelle de la région." Un chantier qui, pour être réussi, devra être mené en concertation avec les collectivités locales et les usagers afin d'éviter des levées de bouclier en cas de suppression de lignes ou de réductions de service.

O.C.