Indre-et-Loire

Primaire Les Républicains : qui soutient qui en Indre-et-Loire ?

Deux candidats sont attendus dans les prochains jours.

Vendredi, on apprenait que - sauf surprise - 8 candidats se présenteraient à la primaire organisée par le parti Les Républicains qui se cherche un candidat pour la présidentielle de 2017 : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson, François Fillon, Jean-François Copé, Bruno Le Maire et Hervé Mariton. Pour se qualifier, il fallait recueillir les parrainages de parlementaires, d'élus et de militants (des listes que la commission du parti chargée d'organiser le scrutin des 20 et 27 novembre doit encore valider).

Ce week-end, Franceinfo a pubié la liste des parlementaires qui ont soutenu les différents candidats. Fidèle à ce qu'il a déclaré, le député de St-Cyr-sur-Loire Philippe Briand n'a signé pour personne car il ne veut pas se mettre en avant pour ce scrutin. En revanche, et là sans surprise, la députée Claude Greff et la députée européenne Angélique Delahaye ont apporté leur voix à Nicolas Sarkozy.

Si l'on dit la fédération d'Indre-et-Loire des Républicains plutôt sarkozyste, plusieurs autres candidats ont des soutiens importants parmi les élus locaux. Ainsi, le maire de Tours Serge Babary roule pour Bruno Le Maire tout comme Jérôme Tebaldi qui a pris la tête de la section tourangelle du parti il y a quelques mois. Le candidat du "renouveau" tiendra un meeting à Tours le 23 septembre.

Dans la majorité municipale de Tours, d'autres optent plutôt pour François Fillon comme Françoise Amiot, adjointe au maire en charge des finances et engagée de longue date aux côtés de l'ancien premier ministre. Thibault Coulon, autre adjoint, est lui aussi tenté par cette ligne tout comme le maire de Richelieu Hervé Novelli, soutien sans faille. Tous seront présents aux Halles de Tours le 29 septembre pour accueillir leur champion.

Nicolas Sarkozy n'a pas prévu de déplacement pour l'instant en Indre-et-Loire, d'autant qu'il est passé par Vendôme cette semaine. Alain Juppé, qui a un comité de soutien, n'a pas confirmé sa venue. Nathalie Kosciusko-Morizet était elle passée par la Foire de Tours en mai (elle est notamment soutenue par l'élu tourangeau Julien Alet). On se souvient que lors de la campagne pour prendre la tête de feu l'UMP, Hervé Mariton était passé par l'agglo tourangelle. Quant au N°1 des LR dans le département Frédéric Augis, comme Philippe Briand, il est pour l'instant impartial.