Indre-et-Loire

10 tonnes de livres, 200 auteurs… La Forêt des Livres c’est dimanche

60 000 visiteurs sont attendus à Chanceaux-près-Loches.

Il faut bien reconnaître que ces derniers temps, le service communication du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire a de l’humour quand il s’agit de créer des t-shirts pour promouvoir le département. Après l’âne qui « mange du son » pour le festival Terres du Son, voici le slogan pour la 21ème Forêt des Livres qui se tiendra ce dimanche à Chanceaux-près-Loches : « Rabelais, Ronsard, Balzac & moi ». Mais aussi une édition spéciale « Rabelais, Ronsard, Balzac, Gonzague & moi » en l’honneur de Gonzague St-Bris, qui préside cet événement.

Voilà donc pour la blague et la photo. Tout le monde est content. Passons maintenant aux choses sérieuses car ce week-end ce sont pas moins de 60 000 personnes qui sont espérées dans le Lochois pour venir rencontrer la sélection annuelle de 200 auteurs en visite en Touraine pour une journée de dédicaces et de cafés littéraires à l’aube de la rentrée, période ou des centaines de livres sortent en même temps. La bonne nouvelle, c’est que l’on nous épargne les politiques purs (Sarko et consorts, très présents en librairie). Mais bon, il y a quand même de l’ancien ministre dans la place genre Xavier Darcos ou Luc Ferry.

Dimanche, beaucoup de visiteurs risquent de faire le déplacement pour Renaud, le grand discret, de retour en librairie après avoir sorti un nouvel album très désiré (il sera en concert à Tours en janvier). D’autres peoples ? Julien Lepers (il est vraiment partout celui-là depuis qu’il n’est plus à Questions pour un Champion, il a déjà fait l’homme sandwich à la Foire de Tours), Michel Cymès (animateur télé préféré des français), Bernard De La Villardière (déjà venu au Chapiteau du Livre de St-Cyur-sur-Loire), le grand chef Yannick Alléno, l’acteur trublion Fabrice Luchini, Frédéric Vitoux (invité d’honneur), Hélène Carrère d’Encausse (présidente 2016), le réalisateur Roman Polanski, Marlène Jobert…

Pas moins d’une trentaine de prix seront remis au cours de cette journée qui s’étendra de 8h30 à 21h (l’entrée est gratuite). A Gérard Depardieu… mais aussi à des inconnus comme Line Papin qui signe L’Éveil, son premier roman ou Gaël Faye (Petit Pays) et Jean-Baptiste Delamo (Règne Amiral) qui recevront le prix Révélation. Les auteurs tourangeaux ou indépendants ne seront pas oubliés avec une allée qui leur sera dédiée. Au total, 10 tonnes de livres seront acheminées pour l’événement et 250 bénévoles seront mobilisés. Etat d’urgence oblige, la sécurité sera renforcée avec la présence des militaires.

Habitué des lieux, l’écrivain François De Closets (venu 7 fois), a donné son impression sur l’actualité du livre, que l’on dit parfois menacé par le numérique : « Il faut faire vivre le livre, dépasser ce plaisir solitaire reconnu non coupable. Le livre est un fait social. » Et voilà pourquoi il apprécie La Forêt des Livres : parce que c’est à la campagne : « une France de métropole avec des déserts entre c’est un cauchemar. La vie locale doit fédérer des initiatives, des envies, des passions sinon elle dépérit et les villages ne sont plus composés que de résidences secondaires. » Rappelons que Tours convoite ce fameux statut de métropole.

Olivier COLLET