Indre-et-Loire

Retour sur Jour de Cher

En texte et en images.

Samedi 16 juillet a eu lieu la première édition de Jour de Cher ; un festival fluvial le long du Cher entre Saint Georges et Athée sur Cher en passant par Bléré. Un circuit de 18 km à pied, en vélo et 10 km en radeau.

C’est un projet communautaire et participatif porté par les habitants et les associations du territoire. Il s’inscrit également dans la continuité du festival des arts de rue «  Jours de fête » en proposant une manifestation ludique, itinérante et décalée en relation avec la rivière.

Une belle journée sous le signe de la convivialité pour se retrouver en famille ou entre amis.

Nous avons pu voir notamment le défilé nautique et l’arrivée des embarcations des différentes communautés de communes qui ont eu beaucoup de créativités pour fabriquer des radeaux.

Puis, place aux animations avec le premier concours international de lancer d'anguille par la Compagnie D. Le principe ? Des familles se sont affrontées dans le lancer d'anguille (30 secondes pour lancer son aiguille le plus loin possible).

Vers 20h, La Fausse Compagnie a joué au bord du Cher, les pieds dans l'eau, devant quelques spectateurs. Ils jouaient des airs doux et calmes (une manière de reposer les spectateurs avant qu’ils aillent se régaler).D’ailleurs, un Marché Gourmand, proche du pont, était installé où il y en avait pour tous les goûts et surtout beaucoup de produits locaux.

Un repas était même prévu sur le pont du Cher pour ceux qui le souhaitaient. Pour clôturer cette journée, le feu d'artifice, crée par Pyro Concept, a impressionné le public venu nombreux se ressembler au bord du Cher. Il mêlait jeu de lumière et musique avec un prélude pour nous présenter les différentes communes. Et après le feu d'artifice, on pouvait danser, Dany Bennett et son orchestre jouait de tout (des derniers tubes, aux morceaux des années 70/80).

Voilà un beau projet ! Et vu le succès de cette journée, on peut espérer retrouver une deuxième édition pour l’année prochaine.

Remerciements à Bérengère pour ce texte + les images, et vous pouvez la lire plus souvent sur son blog.