Indre-et-Loire

Esvres ou Veigné : la petite fille ne sait pas où elle ira à l'école à la rentrée

Une histoire de dérogation.

Ce samedi matin à 11h, deux manifestations sont prévues devant les mairies de Veigné et Esvres, à l'appel de parents d'élèves des deux communes. A l'origine de cette mobilisation : un refus de dérogation pour la fille de la directrice de l'école de Veigné qui s'apprêté à entrer au CP.

Christophe Mauriac, président de l'APE de Veigné, explique le problème : "la famille qui habite à Esvres et dont la fille est scolarisée à Veigné a fait une demande de dérogation en janvier. Depuis toujours, la directrice de l'école maternelle scolarise ses enfants à Veigné ce qui lui permettait notamment de rester disponible à l'école après la fin des cours pour rencontrer les parents car elle n'avait pas besoin d'aller chercher son enfant à l'école. Si elle doit désormais se libérer pour aller la récupérer dans une autre école elle sera moins disponible et cela nous inquiète."

Alors qu'elle avait donc obtenu une dérogation pour la maternelle, la directrice et maman n'a pas pu la faire renouveler pour le CP "car les deux communes n'ont pas signé de convention entre elles" déplore Christophe Mauriac qui reproche aux élus de ne pas dialoguer et d'évoquer ce problème par courriers intrerposés avec d'importants délais entre chaque réponse.

Le représentant associatif s'inquiète également pour le bien-être de l'enfant "qui n'a pas pu participer aux portes ouvertes des écoles d'Esvres ou Veigné ne sachant pas où elle allait être scolarisée ni à la classe découverte organisée avec les maternelles et les CP de Veigné. Cette question se pose uniquement pour un enfant qui a déjà débuté sa scolarité dans un autre établissement que celui de sa commune, nous n'aurions rien dit si cela avait été refusé pour une entrée en maternelle."

Nous avons tenté de joindre le maire de Veigné Patrick Michaud qui n'a pas donné suite.

 

Photo d'illustration.