Indre-et-Loire

Sophie Auconie prend les rênes de l'UDI37

Sans surprise, car elle n'avait pas d'opposant.

45,5% de participation (76% annoncés dans un premier temps - sic) et 96% de bulletins en sa faveur : ce mercredi soir, Sophie Auconie est devenue la nouvelle présidente de l'UDI en Indre-et-Loire. La centriste, conseillère municipale de Tours et conseillères communautaire, ex-députée européenne, remplace à ce poste Christophe Bouchet, autre élu de Tours, rival qui a préféré quitter le parti pour créer sa propre association d'élus. Alors qu'un temps on a cru qu'elle aurait un opposant, c'était finalement la seule candidate. Sur les 259 insrits appelés à voter, 118 se sont déplacés, 114 ont choisi Sophie Auconie (1 nul, 3 blancs d'après un communiqué de Christophe Bouchet qui souhaite de manière consensuelle une "pleine réussite" à la nouvelle présidente).

Pas toujours appréciée en local mais proche du président national de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, Sophie Auconie va maintenant devoir réussir à faire exister son parti localement dans un monde politique assez éclaté à droite. Quid par exemple des alliances avec Les Républicains en vue des prochaines élections législatives, sachant qu'on la dit intéressée par une candidature (sans que l'on sache sur quelle circonscription) ?

De leur côté, les jeunes du parti se félicitent de l'entrée de leurs représentants au conseil départemental de l'UDI37.