Indre-et-Loire

Coup d'arrêt pour l'intérim en Indre-et-Loire et dans la région

En mai, plusieurs secteurs ont eu besoin de moins de main d’œuvre.

L'intérim ne représente que 3% des salariés mais cela reste un indicateur intéressant de la santé économique. Ainsi, alors que le chômage a légèrement baissé en Indre-et-Loire en mai (-0,6%), le recours à l'emploi temporaire a baissé de 5% dans le département selon le baromètre Prism'Emploi, En Centre-Val de Loire, la tendance est inversée avec une progression de 0,6% (+4% dans tout le pays), un chiffre tiré par la bonne santé de l'intérim dans l'Indre (+10%) et c'est tout. C'est d'ailleurs en Touraine que les statistiques sont les plus mauvaises.

Dans le détail, le secteur des transports tire son épingle du jeu dans la région (+11,6%), l'industrie se maintient (+0,4%), le BTP et les services chutent et le commerce dégringole (-10,2%) sans doute à cause de la météo ou des conflits sociaux.