Indre-et-Loire

Gel dans les vignes : le département débloque 200 000€

Le président de l'Indre-et-Loire se rend dans le Bourgueillois cet après-midi.

Coup de froid en ce début de semaine sur les vignes d'Indre-et-Loire : alors que les bourgeons étaient bien là et plutôt en avance, des températures négatives ont ruiné les espoirs de bonne récolte pour 2016 en une nuit. Certains viticulteurs voient leur année déjà achevée. La mobilisation a été rapide : dès ce vendredi, sous-préfet et président du Conseil Départemental se rendent sur l'appellation bourgueil et st-nicolas-de-bourgueil. Des visites d'élus sont également prévues sur Chinon et Montlouis.

Jean-Gérard Paumier a par ailleurs annoncé le déblocage en urgence de 200 000€, en concertation avec la Chambre d'Agriculture d'Indre-et-Loire "pour les viticulteurs les plus en difficulté" en fonction des dégâts et avec une volonté de déblocage rapide.

Alors que le président de la région François Bonneau est en Touraine ce vendredi, l'opposition UDC (LR-UDI) lui demande de prendre des mesures "urgentes" pour soutenir les professionnels qui ont été touchés bien au-delà des frontières tourangelles :

"- l'indemnisation par les assurances par une procédure rapide et simplifiée.
- demande de l'exonération pour 2017 des cotisations de la part de la MSA
- le report des annuités d'emprunt et la prise en charge de ces intérêts intermédiaires par l'Etat
- l'échelonnement des échéances d'impôts et l'exonération pour 2017 de la taxe sur le foncier non bati ( TFNB )
- l'achat de raisins avec les vignobles limitrophes dans le cadre de la coopération interrégionale sans changement de statut de l'exploitant
- l'aide au projet collectif de protection du vignoble par l'aspersion
- le report des investissements en 2018,  pour les dossiers AGRIMER 2016"

 

Photo d'illustration.