Indre-et-Loire

Les Agités du Goulot : une journée pour goûter le vin différemment

Rendez-vous est pris pour le 30 avril au lycée viticole d'Amboise.

Les mots "cocktail" et "vin" sont-ils compatibles (en dehors du rosé-pamplemousse et du célèbre kir) ? Pour Ludovic Louillard, la réponse est oui. Par exemple, en ajoutant de la goyave et du gingembre dans le verre, tout cela sans perdre le caractère du vin (fonctionne aussi avec de la framboise pour réhausser un st-nicolas-de-bourgueil). En clair : les mélanges, ce n'est pas un prétexte pour faire passer plus facilement un cépage bas de gamme. Ancien barman, ayant officié dans plusieurs établissements de Tours et jusque récemment au Zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher, Ludovic a l'intention de faire la démonstration de ce que nous venons de vous décrire le 30 avril prochain, au lycée viticole d'Amboise.

Ce jour-là, les élèves de la section "commercialisation des vins" organisent leur projet de fin d'année : Les Agités du Goulot, un événement festif pour mettre en valeur différemment les vins (de Loire, notamment). "Nous sommes une dizaine d'élèves en reconversion, âgés de 25 à 59 ans" explique Ludovic qui achève un stage à la Maison Clément, aux Halles de Tours et qui rêve de lancer une marque de cocktails à base de vin, lui qui a été vice-champion de France de cocktail il y a quelques années, sans avoir mis les pieds dans de grandes maisons de luxe.

Partant du principe qu'aujourd'hui le monde économique du vin subissait un nombre conséquent de difficultés et que les Français buvaient moins ("en France, on arrache des vignes"), Ludovic et ses collègues ont voulu proposer un rendez-vous pour promouvoir "une consommation occasionnelle et responsable du vin, notamment auprès des jeunes." Outre les cocktails que nous évoquions plus haut, un passage au lycée viticole amboisien le dernier jour de ce mois permettra aussi de goûter... des sucettes à base de vin, de participer à des dégustations à l'aveugle pour apprendre à reconnaître les arômes dans les vins ou de découvrir les millésimes du lycée. Des animations sont également prévues pour les enfants avec du jus de raisin et un atelier de marionnettes à base de pieds de vigne.

"Les puristes seront un peu dérangés..." reconnait Ludovic avec fierté, car c'est bien là l'objectif de sa promo : bousculer les idées reçues et montrer que le vin peut s'adapter aux tendances d'aujourd'hui, tout en restant consommé avec modération. Infos pratiques : ça va se passer de 11h à 19h, au 46 avenue Emile Gounin. Entrée 4€ avec un verre de dégustation, restauration sur place (coq au vin...).

Olivier COLLET