Indre-et-Loire

Voici la nouvelle carte de l'Indre-et-Loire

Plusieurs communautés de communes ont été regroupées.

L'heure est au regroupement pour être plus forts ensemble et faire des économies. Si les communes ont encore bien du mal à s'entendre pour s'unir en Touraine, les communautés de communes n'ont pas trop eu le choix, aidées par le préfet qui a établi - après un long travail de concertation débuté en octobre - une nouvelle carte du département. 6 réunions ont été organisées dont une ce vendredi pour finaliser les fusions. De 20 communautés de communes, l'Indre-et-Loire passe à 11 (Tours +10).

Voici les détails fournis par la préfecture :

➢ Fusion de la CC Touraine Nord-Ouest et de la CC du Pays de Bourgueil dans le secteur du Nord-Ouest.
➢ Fusion de la CC Gâtine et Choisilles et de la CC de Racan au Nord.
➢ Fusion de la CC de l’Est Tourangeau et de la CC du Vouvrillon en première couronne de l’Agglomération.
➢ Maintien des périmètres actuels de la Communauté d’Agglomération de Tours plus,et à l’Est de la CC du Castelrenaudais, de la CC du Val d’Amboise et de la CC de Bléré-Val de Cher.
➢ Fusion des quatre communautés de communes dans le secteur du Sud-Est : CC Loches Développement, CC de Montrésor, CC du grand Ligueillois et CC de la Touraine Sud.
➢ Fusion de la CC du Pays d’Azay-le-Rideau et de la CC du Val de l’Indre élargie aux communes de Villeperdue et de Saint-Catherine-de-Fierbois.
➢ Fusion de la CC de Sainte-Maure-de-Touraine, de la CC du Bouchardais et de la CC du Pays de Richelieu au Sud-Ouest.
➢ La CC de Chinon Vienne et Loire intègre les communes d’Anché et de Cravant-les-Côteaux.

"Le schéma, amendé dans les conditions précitées, sera arrêté par le préfet avant la date butoir du 31 mars 2016. Avant le 15 juin 2016, le préfet notifiera les projets d’arrêtés de nouveaux périmètres qui seront soumis pour consultation aux conseils municipaux et organes délibérants des communes et EPCI concernés. Ils disposeront alors d’un délai de 75 jours pour se prononcer. Sans réponse de leur part, leur vote sera réputé favorable.

Chaque projet devra recueillir l’accord de la moitié des conseils municipaux des communes concernées, représentant au moins la moitié de la population totale du nouvel EPCI, ainsi que l’accord de la commune la plus peuplée si elle représente 1/3 de la population du projet. Toutefois, si les conditions de majorité ne sont pas réunies, le préfet aura la possibilité d’engager la procédure exceptionnelle de passer outre ce refus (avec saisine obligatoire de la CDCI).

Les arrêtés préfectoraux de création de ces nouvelles structures  devront être pris avant le 31 décembre 2016 et prendront effet au 1er janvier 2017/"

Pour savoir dans quelle communauté de communes vous habitez, il vous suffit de consulter la carte ci-jointe en cliquant ici.